Accueil du site > Publications > Collections > Recueil des historiens de la France. Documents (...)

Tome VI - Comptes royaux des règnes de Philippe VI et de Jean II (1328-1364)

Publiés par R.CAZELLES.

276 pages
Date de parution : 1984
Prix : 49 €







Présentation
Après avoir mené à son terme la publication des comptes royaux des derniers Capétiens, Robert Fawtier s’était préoccupé de la publication de leur suite pour les règnes des premiers rois de la maison de Valois. L’importance croissante de ces comptes, que j’avais signalée, lui avait paru rendre nécessaire un changement de méthode : « Il faudrait, pour poursuivre la tâche, faire le relevé minutieux de tout ce qui a survécu de la comptabilité royale française au Moyen Age, dans les archives françaises ou étrangères. C’est un travail de longue haleine, que nous avons jadis amorcé mais que nous n’avons pu poursuivre. Il faudra cependant qu’il soit fait un jour, mais probablement sous une forme différente de celle que nous avons suivie, à la suite de nos prédécesseurs, en publiant intégralement tout ce qui avait été conservé. A cette publication intégrale, on pourrait substituer un catalogue méthodique de ce qui a été conservé (Préface des Comptes royaux (1314-1328) publiés par François Maillard, « Documents financiers », tome IV) ». Une telle démarche est celle qui a été entreprise. Elle n’exclut pas la publication de ces comptes ; elle en est la condition préalable et nécessaire.
Les archives de la Chambre des comptes ont été l’objet d’importants prélèvements avant comme après l’incendie de 1737 et les triages de la Révolution. Ces prélèvements ont sauvé une partie des comptes royaux qui subsistent, mais ont entraîné, en même temps, leur dispersion dans de multiples dépôts publics ou privés de France et d’Europe. Un assez grand nombre d’entre eux sont revenus dans les bibliothèques et dans les dépôts d’archives de notre pays. D’autres se trouvent à l’étranger, à Londres, par exemple, et surtout à Leningrad, dans l’ancienne collection Doubrovsky. La rédaction du catalogue a été rendue difficile du fait de cette dispersion. Il est certain que des comptes auront échappé car il est impossible à un seul chercheur de prétendre avoir exploré, en travaillant dans le cadre de ses propres recherches historiques, toutes les séries d’archives où des comptes royaux peuvent exister encore aujourd’hui. Un examen systématique des Pièces originales de la Bibliothèque nationale permettrait probablement, par exemple, de découvrir d’autres comptes de cette période que ceux que des sondages ont révélés. Le présent catalogue n’a pas plus la prétention d’échapper à toute lacune que les séries des comptes des derniers Capétiens. Il espère toutefois représenter pour les historiens un utile instrument de travail, un guide de recherches dans les épaves de la comptabilité royale des années 1328-1364.(…)
Raymond Cazelles.

Table des matières
Abrégés et évaluations
Comptes du trésor
Comptes de l’hôtel
Comptes de la guerre
Comptes des eaux et forêts
Comptes de subsides
Comptes de monnaies
Comptes des nouveaux acquêts
Comptes des ports et passages
Comptes de forfaitures
Comptes de délits d’usure
Comptes d’échoites
Comptes de gardes et de régales
Comptes de la chancellerie et de la justice
Comptes de missions

Pour se procurer cet ouvrage :
Librairie De Boccard, 4 rue de Lanneau 75005 Paris
Tél. 01 43 26 00 37 ; Fax : 01 43 54 85 83
Site : www.deboccard.com
Courriel : info@deboccard.com


imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC