Accueil du site > Publications > Collections > Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

Tome 17. Le « grand château d’Amon » de Sésostris Ier à Karnak

La décoration du temple d’Amon-Rê au Moyen Empire.

Par L. GABOLDE.


206 pages.
Parution : 1998
Prix : 47 €


Préface (extrait)
Le « Grand château d’Amon » de Sésostris Ier est un de ces édifices que le talent, fruit d’une longue patience, des archéologues a permis de reconstituer à partir de blocs réemployés dans la construction de monuments postérieurs, selon un usage des anciens Égyptiens qui n’a pas manqué de susciter des interrogations. Dans le cas présent, ces pierres et ces fragments, qui ont conservé intacte la plus grande partie de leur élégante décoration d’origine, ont été découverts en divers points de Karnak : au total, une cinquantaine de blocs et fragments disséminés actuellement - difficulté supplémentaire - entre les Musées du Caire et de Louxor ainsi que trois dépôts différents du grand temple dynastique. Le rassemblement, puis l’étude très minutieuse de ce matériel exceptionnel ont été réalisés par M. Luc Gabolde, un des chercheurs les plus actifs et les mieux doués de sa génération.
Dans le présent mémoire, on suivra avec grand intérêt les séries d’observations et de raisonnements mis en oeuvre par l’auteur tout au cours de sa reconstitution ; celle-ci lui a fourni des scènes de parois ainsi que les vestiges de deux séries de piliers, les uns simplement carrés, les autres avec des colosses osiriaques adossés. La description très précise tant des éléments architecturaux que de la décoration, avec présentation des textes et leur traduction, se développe en parallèle à une suite de quarante planches, photographies et dessins au trait, qui permettent de juger au mieux de la qualité remarquable du monument. Dans la partie de synthèse, après avoir replacé le« Grand château d’Amon » à la fois par rapport au développement du temple d’Amon-Ré sous les trois prédécesseurs de Sésostris Ier, puis dans l’ensemble de l’oeuvre de ce monarque M. Luc Gabolde s’attache aux rapports entre Karnak, la cité du nouveau dieu Amon, et Héliopolis, celle des anciennes divinités Atoum et le dieu solaire Rê - ce qui nous vaut une belle étude d’histoire religieuse. Entre temps, il s’est efforcé de préciser la date - au jour près - de la fondation de l’édifice, en fonction de son orientation et de considérations astronomiques ; pour cette cérémonie il propose un 21 décembre grégorien, c’est-à-dire lors du solstice d’hiver, plus précisément celui de l’année 1946 av. J.-C., le jour de la nouvelle lune, 146 jours après que Sésostris Ier, devant sa cour, eut pris la décision d’édifier cette construction en l’honneur d’Amon. On sait quelles discussions ardentes ont eu lieu entre spécialistes au sujet de la datation des hautes époques pharaoniques ; pour le règne de Sésostris Ier, qu’on s’accorde en général à situer entre 1964 et 1919 environ av. J.-C., voici une proposition qui, à coup sûr, va susciter de nombreux commentaires.
Jean LECLANT, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Table des matières

Remerciements
Préface
Avant-propos

I. - Généralités et historique des découvertes
  • Historique de l’identification des monuments et de leurs blocs
  • Un ou plusieurs monuments ?

II. - Le premier portique - à piliers ornés de colosses osiriaques - de Sésostris Ier

  • Étude architecturale et restitution
  • Textes et décors du portique de façade du temple
    • 1. Les parois des murs d’ante
    • 2. La paroi du fond (est) du péristyle
    • 3. Les architraves et le couronnement
    • 4. Les piliers à colosse osiriaque adossé
    • 5. Les fragments de piliers à colosse osiriaque adossé des réserves de Karnak

III. - Le second péristyle - à piliers carrés - de Sésostris Ier

  • Étude architecturale et restitution
  • État de la question et hypothèse de la « cour de la cachette »
  • Textes et décors du second péristyle
    • 1. Les parois
    • 2. Les piliers
    • 3. Les fragments épars de piliers carrés

IV. - Éléments de synthèse sur « le grand château d’Amon » de Sésostris Ier

  • Le temple d’Amon-Ré avant Sésostris Ier
  • L’oeuvre de Sésostris Ier
  • La date de fondation du temple de Sésostris Ier
  • La ruine antique du temple de Sésostris Ier et la fondation de l’Akhmenou
  • Karnak, réplique d’Héliopolis ; Amon, transposition de Rê et Atoum
  • La navigation d’Amon sous Sésostris Ier

V - conclusion

VI- Annexes

  • Annexe I : les techniques de construction
  • Annexe II : les équations astronomiques

Table des blocs et fragments de blocs
Liste des figures
Liste des planches
Index
Table des matières

Pour se procurer cet ouvrage :
Librairie De Boccard, 11 rue de Médicis 75006 Paris
Tél. 01 43 26 00 37 ; Fax : 01 43 54 85 83
Site : http://www.deboccard.com
Courriel : info@deboccard.com


imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC