Accueil du site > Publications > Collections > Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

Tome 42. Documents d’archéologie militante. La mission Foucher en Afghanistan (1922-1925)


par Annick Fenet. Avant-propos de Paul Bernard, membre de l’AIBL.


696 pages, 41 illustrations,
Parution : 2010
Prix : 122 €



Présentation
En mars 1922, l’indianiste Alfred Foucher (1865-1952), accompagné de sa jeune épouse, entrait dans le nouvel État indépendant d’Afghanistan sur l’invitation de l’émir Amanullah. Quelques mois plus tard, il concluait une convention archéologique accordant à la France le droit exclusif de fouilles pour 30 ans, et lui-même, séjournant dans le pays jusqu’en novembre 1925, y effectua diverses prospections et mena les premières fouilles du site de Bactres, l’ancienne capitale auréolée d’un passé prestigieux où la légende le disputait à l’histoire : ainsi naquit la DAFA (Délégation archéologique française en Afghanistan), toujours présente sur le terrain malgré les difficultés de l’heure… À travers un large choix de correspondances, conservées notamment dans les riches fonds d’archives de la Société Asiatique, l’ouvrage raconte la genèse et le déroulement de cette longue mission, menée dans un Afghanistan encore presque inconnu des Occidentaux. Il en éclaire les enjeux et les acteurs diplomatiques, politiques et scientifiques, dans un premier quart du XXe s. marqué en Europe et en Asie par les collaborations et rivalités internationales.

In March 1922, Alfred Foucher (1865-1952), a well known French scholar and specialist of Indian studies, and his young wife, were invited by the Emir Amanullah to visit the recently independent kingdom of Afghanistan. Some months later Foucher signed a convention granting to France for the next 30 years a monopoly on archaeological investigation in Afghanistan. He remained there until November 1925. During his stay he headed several surveys and led the first excavation of Bactra, the famous city of ancient Central Asia. Such was the origin of the DAFA (Délégation archéologique française en Afghanistan), still present in the country to-day, despite the current strife. Through a careful study of the Société asiatique’s rich and varied collection of his letters, this book recounts the launching and painful progress of his mission to a country which was almost unknown to most Westerners at the time. This correspondence also reveals the high stakes for those who played significant diplomatic, political and scientific roles in the first quarter of the XXth century, when alternating collaboration and rivalry were the order of the day between leading European nations striving to strengthen their influence in Asia.

Table des matières

Avant-propos
Remerciements
Édition des textes, conventions, abréviations

La mission d’Alfred Foucher en Afghanistan

  • Des sources inédites : les archives Alfred Foucher à la Société asiatique
    • Objectifs du présent ouvrage
    • Aspects de la correspondance
  • Le trio de la dédicace
    • Les liens avec les Affaires étrangères
    • Les réseaux académiques
    • Tentations de l’Afghanistan
  • Le rôle pivot de Senart à Paris
    • Un homme d’influence
    • À la recherche de financements
    • Un quiproquo : le choix de Bactres
  • Continuités et nouveautés dans l’expérience afghane
    • Un couple nomade
    • Anglophilies
    • Regards sur l’Afghanistan
  • La mission archéologique
    • Les modèles et les outils
    • Les influences
    • Relations avec les compatriotes en Afghanistan
  • Réceptions et communications en France et à l’étranger
    • Échos dans la presse française et britannique
    • Amitiés et rivalités internationales
    • Un tourbillon de conférences
  • Transmission et héritage
    • Le retour en France
    • Statuts et titres
    • Genèse de La vieille route.

Les lettres et documents

  • I. Vers « la terre interdite soudainement devenue promise ». De l’Inde à l’Afghanistan (1919 à mars 1922)
  • II. « Entreprises archéologico-diplomatiques » (printemps 1922 à mi-novembre 1923)
  • III. « Ah, il n’est pas gai tous les jours le métier d’archéologue… ». Les fouilles de Bactres (fin novembre 1923 à mi-juillet 1925)
  • IV. « Le long chemin du retour ». De Bactres à l’Europe (mi-juillet 1925 à novembre 1926)
  • V. « Le montreur d’ours afghan » (décembre 1926 à 1948)
  • Appendice inédit [1943]

Annexes

  • I. Chronologie
  • II. Responsables politiques et scientifiques (listes récapitulatives 1920-1926)
  • III. Inventaires des archives

Bibliographie générale
Index
Table des illustrations


Ouvrage cité dans



Pour se procurer cet ouvrage :
Librairie De Boccard, 11 rue de Médicis 75006 Paris
Tél. 01 43 26 00 37 ; Fax : 01 43 54 85 83
Site : http://www.deboccard.com
Courriel : info@deboccard.com

Recension Anabases ICI




Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC