Accueil du site > Publications > Collections > Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

Tome 21. Amphores et timbres amphoriques grecs. Entre érudition et idéologie

Par Y. Garlan.

210 pages, 113 figures
Parution : 2000
ISBN : 978-2-87754-111-4
Prix : 56 €




Préface
L’ouvrage que nous donne Yvon Garlan est de ceux dont la parution marque une étape dans le développement de nos disciplines. Depuis un quart de siècle, son auteur s’est peu à peu imposé comme le meilleur connaisseur d’une riche catégorie de documents, les timbres amphoriques grecs, qui est restée longtemps un peu en marge de l’archéologie traditionnelle.
Aujourd’hui, devant le nombre croissant du matériel, dont les témoins se comptent par centaines de milliers, il est devenu nécessaire d’en faire un inventaire systématique et de définir les règles de son étude. Ainsi est née l’idée d’un Corpus international des timbres amphoriques, que notre Académie adopta sur l’initiative d’Yvon Garlan et qui a reçu en 1993 le patronage de l’Union académique internationale : plusieurs fascicules de cette grande entreprise ont déjà paru. Parallèlement, un « Bulletin amphorique » est publié périodiquement dans la Revue des études grecques sous la signature d’Yvon Garlan et de Jean-Yves Empereur, pour enregistrer l’apport de découvertes et de travaux qui se multiplient.

Le besoin se faisait donc sentir d’une réflexion d’ensemble qui fît le point sur l’état de nos connaissances, en rappelant les étapes successives de la recherche, en présentant dans une perspective critique les problèmes qu’elle pose à l’historien et en dégageant de cet examen les principes de méthode qu’il convient de mettre en oeuvre désormais. C’est l’objet du présent livre, particulièrement bien venu puisque désormais le matériel amphorique est reconnu par tous comme un élément essentiel de nos sources sur la vie du monde gréco-romain. L’oeuvre d’Yvon Garlan est considérable et diverse. Ses travaux sur l’esclavage et sur la guerre font autorité. Sur le terrain, il excelle à conduire une fouille avec rigueur et perspicacité, comme il l’a montré à Thasos, son domaine de prédilection, à Apollonia de Cyrénaïque ou à Sinope, où il vient de dégager des ateliers de potiers. Alliant l’ampleur des vues historiques, la connaissance directe des textes et une longue familiarité avec les monuments, il est mieux armé que personne pour tirer le meilleur parti d’une discipline complexe comme l’amphorologie, qui cherche encore ses marques.

A travers les pages qui suivent, on découvrira les progrès lents de la recherche depuis ses premiers tâtonnements, son développement sur le plan international, où la part des archéologues russes fut très importante, quoique longtemps méconnue, enfin les débats, toujours ouverts, sur l’interprétation du timbrage. Au fil de cette présentation critique, où se conjuguent la plus large érudition et l’étude directe des documents, on verra se définir la méthode et se préciser les bases de tous les travaux futurs dans ce secteur. Yvon Garlan mérite la gratitude du monde savant pour cette contribution fondamentale.
François CHAMOUX, Membre de l’Institut

 

Table des matières
Préface
Introduction

Ch. I : Essai d’historiographie
  • Les progrès de l’érudition amphorique
  • Points de vue sur la signification du timbrage amphorique
  • L’amphorologie « s’est faite au présent »

Ch. II : A la recherche des ateliers amphoriques

  • Conditions d’implantation et de fonctionnement des ateliers amphoriques.
  • L’identification des centres de production amphorique
  • Chronologie des différentes séries amphoriques
  • L’analyse du contenu des timbres

Ch. III : Les amphores grecques

  • À chaque cité son type d’amphore ?
  • Les « standards » amphoriques
  • Le contenu des amphores

Ch. IV : La gravure des cachets amphoriques thasiens

  • L’ordre de lecture des éléments de la légende
  • L’orientation des emblèmes
  • La position relative de l’emblème et de la légende
  • Le point de vue du timbreur

Ch. V : Les « fabricants » d’amphores

  • La titulature des fabricants
  • Le statut socio-économique des fabricants
  • L’organisation de la production amphorique

Ch. VI : Les méthodes de datation des timbres amphoriques

  • Les méthodes de datation absolue
  • Les méthodes de datation relative
  • Bilan sommaire des connaissances acquises

Ch. VII : La finalité du timbrage amphorique

  • Le timbrage amphorique était un acte public
  • Les timbres amphoriques grecs étaient destinés non aux consommateurs, mais à des contrôleurs locaux
  • La nature du contrôle exercé par les magistrats amphoriques ne peut être définie, à l’heure actuelle, que de façon négative, par élimination de diverses hypothèses incompatibles avec la documentation existante
  • La finalité du timbrage était la même dans la totalité (ou dans la grande majorité ?) des cités grecques

Ch. VIII : La circulation des amphohes grecques en mer Noire

  • L’établissement des données
  • Le traitement des données
  • L’interprétation des données

Bibliographie sommaire
Liste des abréviations
Tableau des illustrations

L’auteur
Helléniste, historien de la guerre, Yvon Garlan est spécialiste d’histoire sociale (esclavage) et économique, archéologue, amphorologue.
Pour se procurer cet ouvrage :
Librairie De Boccard, 4 rue de Lanneau 75005 Paris
Tél. 01 43 26 00 37 ; Fax : 01 43 54 85 83
Site : http://www.deboccard.com
Courriel : info@deboccard.com


imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC