Accueil du site > Publications > Collections > Histoire littéraire de la France

Histoire littéraire de la France. Tome 16

XIIIe siècle.

Année de parution : 1824
618 pages







Avertissement (extrait)

Les huit premiers volumes de l’Histoire littéraire de la France la conduisent jusqu’à la fin du onzième siècle. Elle est continuée jusques vers l’an 1150 dans les tomes IX, X, XI et XII : c’est à ce terme que l’ont laissée les savans Bénédictins qui l’avaient entreprise. L’Institut ayant été chargé par le gouvernement de reprendre ce travail, l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres l’a confié à quelques uns de ses membres, qui, en 1814, 1817 et 1820, ont publié les tomes XIII, XIV et XV, contenant la suite de cette histoire jusqu’à l’année 1200 : il leur avait été prescrit de se conformer au plan suivi dans les douze premiers volumes et de ne songer à le modifier que lorsqu’ils entameraient le treizième siècle. Ce plan consiste à placer à la tête de chaque siècle un discours préliminaire sur l’état général des lettres, sur les établissements littéraires, sur les progrès de chaque genre d’études ; à composer ensuite une série de notices historiques sur tous les écrivains de ce même siècle, selon l’ordre des dates connues ou présumées de leur décès ; et à remplir les premières et les dernières feuilles de chaque tome par des tables bibliographiques, chronologiques, alphabétiques. En exécutant ce plan, les Bénédictins ont fait un savant. (…)

Table des matières

Avertissement

Table des citations

Table des articles

Errata


Discours sur l’état des lettres en France au XIIIe siècle (DAUNOU)
  • I. Tableau général de l’état des Églises et des empires
  • II . Aperçu particulier de l’histoire civile de la France en ce siècle
  • III. Mœurs et usages
  • IV. Considérations générales sur les hommes de lettres de ce temps
  • V. Protection accordée aux lettres par les princes, spécialement par les rois de France
  • VI. État des livres et des bibliothèques
  • VII. État des écoles et des universités
  • VIII. Méthode et caractère de l’enseignement ; la scholastique
  • IX. Disputes, sectes, hérésies et Inquisition
  • X. Théologie
  • XI. Jurisprudence canonique
  • XII. Jurisprudence civile
  • XIII. Médecine
  • XIV. Philosophie, métaphysique et morale
  • XV. Sciences physiques
  • XVI. Sciences mathématiques
  • XVII. Géographie et voyages
  • XVIII. Chronologie et histoire
  • XIX. Études et usage des langues anciennes
  • XX. Langues vulgaires
  • XXI. Rhétorique et genre oratoire, sermons
  • XXII. Genre épistolaire
  • XXIII. Romans en prose
  • XXIV. Poésie latine
  • XXV. Poésie provençale
  • XXVI. Poésie française
  • XXVII. Spectacles
  • XXVIII. Conclusion

Discours sur l’état des beaux-arts en France au XIIIe siècle (DUVAL)

  • Art musical
    • La musique fut-elle moins cultivée au XIIIe siècle que dans les siècles précédents ? — Les trouvères, ménestrels, etc., se multiplient à l’excès. — Rang qu’occupe dans les arts la musique, au XIIIe siècle
    • Musique des églises
    • Hymnes nouveaux ; fêtes dans les églises
    • Auteurs de traités sur la musique
    • Musique profane. — Chansons des trouvères. — Auteurs de chansons. — Décadence de la classe des trouvères, ménestriers, etc. — Instruments de musique
    • Caractères des compositions musicales. — Jeux scéniques.
  • Arts du dessin
    • Architecture
    • Sculpture
    • Peinture, tapisseries
    • Quelques artistes du XIIIe siècle
    • Parallèle entre l’état des beaux-arts en Italie au XIIIe siècle et l’état des beaux-arts en France

Sur quelques rabbins du commencement du XIIIe siècle (PASTORET)

Auteurs d’opuscules composés à la fin du XIIe siècle ou au commencement du XIIIe (DAUNOU)

Lire et télécharger l’ouvrage

Ce volume de l’Histoire littéraire de la France est disponible gratuitement sur le site Internet Archives >>>



imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC