Accueil du site > Publications > Actes de colloque > Colloques, Journées d’étude, Hommages

Sourires d’Orient et d’Occident

P.-S. FILLIOZAT et M. ZINK éd.



192 pages, 92 illustrations
Année de parution : 2013
Prix : 30 €

[Commander]



Présentation
Les actes de la journée d’étude commune de l’Académie et de la Société asiatique du vendredi 11 décembre 2009, organisée par M. Pierre-Sylvain FILLIOZAT, Vice-Président de l’AIBL pour 2009 et de la Société asiatique, rassemble les textes de huit communications. Il faut distinguer le sourire du rire. Certes, les langues romanes l’ont subordonné au rire. Mais beaucoup d’autres langues ont deux verbes distincts, comme le grec où meidiáô s’oppose à geláô. Et ces verbes divergent encore par leurs extensions sémantiques. Le sanscrit hasati « rire » oriente vers l’idée de dérision, smayate « sourire » vers l’étonnement, l’émerveillement. D’un monde à l’autre, d’une époque à l’autre, les codes littéraires modifient les fonctions du sourire. Dans le Veda il est l’apanage de l’aurore. La littérature sanscrite, de toutes les littératures la plus codifiée, attribue la couleur blanche au sourire et à la renommée. Il juxtapose l’éclat des dents et le rouge de la lèvre, « une goutte de rosée sur une feuille nouvelle au teint de cuivre ». Proust rencontre le regard de la duchesse de Guermantes « ensoleillé d’un sourire bleu comme une pervenche incueillissable ». Les arts plastiques donnent une place première ou en retrait à la représentation du sourire. Ils reflètent la diversité des cultures. Le sourire, qui est le fait de belles exceptions dans l’art occidental, est omniprésent dans l’art khmer. Mais quelle est la signification du sourire ? L’ange de Reims et les apsaras d’Angkor fêtent la gloire de Dieu. Il y a le sourire de l’ivresse du faune, la joie du triomphe de Śiva dansant. Des sourires sont proprement énigmatiques.

Table des matières
  • « Le vocabulaire et l’image du sourire dans les langues indo-européennes », par G.-J. Pinault.
  • « Rires et sourires, une approche linguistique et culturelle », par S. Vogel.
  • « Risible et théorie de la connaissance dans le judaïsme ancien : de la méfiance à l’apologie du rire », par M. Vârtejanu-Joubert.
  • « Sourires de sages dans le bouddhisme et le jainisme », par N. Balbir.
  • « Les sourires d’Angkor : l’humain – le divin », par Th. Zéphir.
  • « Pourquoi les korai de l’Acropole d’Athènes sourient-elles ? », par A. Pasquier.
  • « Le sourire de Reims », par P. Demouy.
  • « Le sourire dans la littérature sanscrite et la statuaire de l’Inde », par P.-S. Filliozat

Liste des auteurs
  • Nalini BALBIR, Professeur à l’Université Sorbonne nouvelle– Paris III. Directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études
  • Patrick DEMOUY, Professeur à l’Université de Reims
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, Membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Vice-président de la Société asiatique
  • Alain PASQUIER, Correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
  • Georges-Jean PINAULT, Directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études. UMR 7528. Mondes iranien et indien
  • Sylvain VOGEL, Enseignant-chercheur à l’Université royale de Phnom Penh, UFR, LASELDI
  • Madalina VÂRTEJANU-JOUBERT, Maître de conférences à l’INALCO
  • Thierry ZÉPHIR Ingénieur d’études au musée des Arts asiatiques– Guimet

Recensions
Anabases

 

 

Pour se procurer cet ouvrage :
Librairie De Boccard, 11 rue de Médicis 75006 Paris
Tél. 01 43 26 00 37 ; Fax : 01 43 54 85 83
Site : http://www.deboccard.com
Commander cet ouvrage en ligne [De Boccard]
Courriel : info@deboccard.com


imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC