Accueil du site > Publications > Actes de colloque > Colloques, Journées d’étude, Hommages

Enceintes urbaines, sites fortifiés, forteresses

Actes de la Ve journée d’études nord-africaines organisée par l’AIBL et la Société d’Études du Maghreb préhistorique, antique et médiéval (SEMPAM), 19 mars 2010.
Jean LECLANT et François DÉROCHE éd.
Préface de François DÉROCHE

224 pages, 104 illustrations
Année de parution : 2012
Prix : 40 €




Présentation :
Le présent volume signe une décennie d’activités menées sous le patronage de l’Académie depuis que sa commission de l’Afrique du Nord a repris ses travaux. En collaboration avec la SEMPAM, l’AIBL a en effet organisé depuis 2000 cinq journées d’études nord-africaines sur les thèmes suivants : la mosaïque, en mars 2001 ; « Parcourir, décrire, reproduire : l’inventaire de l’Afrique du Nord dans l’Antiquité et au Moyen Âge » en 2003 ; « L’habitat dans l’Afrique du Nord antique et médiévale : architecture et urbanisme, aspects financiers, juridiques et sociaux » en 2006 ; « Monuments et cultes funéraires » en 2008 ; et enfin « Enceintes urbaines, sites fortifiés, forteresses » en 2010.
La thématique retenue pour cette cinquième journée d’études permet de rendre justice au patrimoine de l’Afrique du Nord dans sa diversité, depuis l’Antiquité jusqu’au Moyen Âge, sur une grande partie de l’espace géographique concerné puisqu’il y est aussi bien question de la Cyrénaïque que du Nord du Maroc, en passant par la Tunisie et l’Algérie. Les contributions alternent entre des présentations synthétiques et des études de cas précis – dont les enseignements que l’on peut tirer ont une large extension.

4è de couverture :
L’étude de l’organisation de l’espace nord-africain à travers les siècles conduit à s’interroger sur une des constantes des sites habités : leur protection. Les murs qui entourent et protègent villes ou villages, de même que les forteresses qui assurent leur défense, ont été au centre de la Ve Journée d’études nord-africaines organisée en mars 2010 par l’Académie des inscriptions et belles-lettres, en collaboration avec la Société d’études du Maghreb préhistorique, antique et médiéval (SEMPAM). Ce fut l’occasion de comparer et d’analyser les situations diverses observables dans l’espace qui s’étend de la Libye aux rivages de l’Atlantique. Les données de l’archéologie, sur lesquelles s’appuient les intervenants, sont croisées avec celles de l’épigraphie et celles qui nous ont été conservées par les sources littéraires de l’Antiquité et du Moyen Âge. Les différents exemples présentés couvrent une vaste période, commençant par les vestiges puniques de Kerkouane et s’achevant par une enceinte islamique médiévale récemment fouillée en Libye.

Sommaire :

  • « Les ouvrages de défense dans la cité punique de Kerkouane », par M. Mounir Fantar ;
  • « Qui va payer l’enceinte urbaine ? », par M. René Rebuffat ;
  • « Les fortifications de la Maurétanie Tingitane », par M. Aomar Akerraz ;
  • « Henchir el Ksar et Mila : deux « nouvelles » dédicaces de fortifications byzantines en Afrique », par M. Xavier Dupuis ;
  • « Remparts urbains antiques et médiévaux de la Kabylie et de l’est du Titteri », par M. Jean-Pierre Laporte ;
  • « Les fortifications byzantines d’Ammaedara », par MM. François Baratte et Fethi Bejaoui ;
  • « Les fortifications de la ville de Surt (Libye) à l’époque médiévale », par MM. Aurélien Gnat, Jean-Olivier Guilhot, Jean-Michel Mouton.

    Pour se procurer cet ouvrage :
    Librairie De Boccard, 11 rue de Médicis 75006 Paris
    Tél. 01 43 26 00 37 ; Fax : 01 43 54 85 83
    Site : http://www.deboccard.com
    Courriel : info@deboccard.com


imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC