Accueil du site > Publications > Collections > Carte archéologique de la Gaule > Occitanie

Carte archéologique de la Gaule 32 : Le Gers

J. Lapart et C. Petit.

354 p., 138 fig., 2 pl.
Date de parution : 1993.
Prix : 30,49 €.






Présentation
Le département du Gers, terre gasconne, a été de tout temps le lieu de prédilection d’une recherche archéologique qui a surtout privilégié l’implantation galloromaine sur un riche terroir où se développaient de nombreuses villae, abondamment décorées de mosaïques polychromes, mais aussi des piles funéraires qui sont avant tout l’image d’un particularisme régional. L’urbanisation des Cités d’Auch (Elimberris, Augusta, Civitas Ausciorum) et de Lectoure (Lactora) est loin d’être aussi bien connue que celle d’Eauze (Elusa) où des recherches extensives ont révélé le plan orthonormé d’une ville augusto-tibérienne qui s’est développée jusqu’à devenir une capitale de Province au IVe s. apr. J .-C. Ce bref aperçu des données recueillies ne doit toutefois pas faire oublier que le Gers est aussi, et avant tout, terre gauloise de l’Aquitaine où les origines protohistoriques sont encore loin d’être évaluées, alors même qu’un potentiel important est en réserve, mais toujours inédit. Il importait donc de révéler à la communauté scientifique les perspectives d’une recherche dont les éléments bibliographiques abondants, mais dispersés, ne permettaient pas jusqu’alors de privilégier des problématiques pourtant bien enrichissantes. C’est donc à l’initiative du Service Régional de l’Archéologie (Direction Régionale des Affaires Culturelles de Midi-Pyrénées) et sous l’impulsion toujours énergique de M. Provost. qu’a pu être mis en oeuvre un tel travail que seuls deux chercheurs gersois pouvaient entreprendre : Mlle C. Petit, étudiante, avec une thèse en cours sur L ’occupation du sol sur le territoire des Lactorates et J. Lapart, professeur, auteur d’une thèse de IIIe cycle sur Les Cités d’Auchet d’Eauze. Ils se sont appuyés sur une étude restée inédite de Mme Larrieu-Duler, chargée de recherche au C.N.R.S., trop tôt disparue et dont Mme Larrieu, sa mère, a souhaité la publication (La Cité des Lactorates, 1971). C’était là une base de réflexion qu’il convenait de sortir de l’oubli, comme il appartient de se souvenir de Mme P. Aragon-Launet, infatigable gersoise sans qui bien des monuments n ’auraient pu être préservés et étudiés. Les résultats d’une telle entreprise sont éloquents et sont maintenant à la disposition de la communauté des chercheurs. J’ose espérer qu’elle provoquera, au-delà du complément scientifique qu’elle constitue pour la Carte archéologique de la France, l’émergence de recherches pour le profit de l’archéologie régionale.
M. VIDAL, Conservateur Régional de l’Archéologie de Midi-Pyrénées

Table des matières

Avant-propos de M. Vidal
Préface de Y. Rispat
Avertissement de J. Leclant
Remerciements
Principes de publication
Bibliographie
Introduction
Pré-inventaire archéologique
Appendice toponymique
Indices
  • Index des lieux-dits
  • Index de la ville d’Eauze
  • Index de la ville d’Auch
  • Index de la ville de Lectoure
  • Index des cantons
  • Index des figures
  • Index des planches
  • Index des communes

Carte des communes

Pour se procurer cet ouvrage : LCDPU - 18 rue Robert-Schuman - CS 90003 - 94227 Charenton-le-Pont Cedex Tél :(0033-1) 53 48 56 30 / Fax :(0033-1) 53 48 20 95 Site : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=270...www.lcdpu.fr


imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC