Accueil du site > Publications > Autres collections > Archivum Latinitatis Medii Aevi (ALMA)

Archivum Latinitatis Medii Aevi 73, 2015




Archivum Latinitatis Medii Aevi, n°73
Date : 2015
399 pages.






Table des matières
I. ARTICLES
  • SMIRAGLIA P., POLARA I.,
 DE PRISCO A., Latinitatis italicae medii aevi lexicon. Addenda-Series altera. Fasc. 13 : missus – natabilis : p. 5-22
  • MARTÍN-IGLESIAS J. C, El latín de los Antikeimena (CPL 1261) de Julián de Toledo : p. 23-54
  • CONDUCHÉ C., La terminologie grammaticale du haut Moyen Âge : apports du traité De verbo du manuscrit Paris, BnF, lat. 7491, fol. 89ra-207va : p. 55-77
  • DUPLESSIS F., De Laon à Brescia : le Glossarium Monacense (München, BSB, lat. 14420, fol. 144v) : p. 79-147
  • DELMULLE J., Le repas de Jean Baptiste au désert : sauterelles, crevettes ou écrevisses ? Un petit texte exégétique inédit du Xe siècle : p. 149-177
  • TURCAN-VERKERK A.-M., La théorisation progressive du cursus et sa terminologie entre le XIe siècle et la fin du XIVe siècle : p. 179-259
  • JECKER M., La notion de prudentia et ses métamorphoses chez un noble castillan du XVe siècle, le marquis de Santillane : la signification philosophique et politique du manuscrit BNE 10269 : p. 261-295

II. NOTES

  • BON B., Histoire et perspectives du Novum Glossarium Mediae Latinitatis. Un « Nouveau Du Cange » : p. 297-308
  • NOWAK K., Language Change in the Dictionary of Polish Medieval Latin : p. 309-319
  • PAJÓN LEIRA I., ZUCKER A., FARON ZUCKER C., Thezoo : un thésaurus de zoologie ancienne et médiévale pour l’annotation de sources de données hétérogènes : p. 321-342

III. CHRONIQUES ET COMPTES RENDUS

  • BARTOLA A., Cronaca degli avvenimenti italiani : 2015 : p. 343-370
  • DELMULLE J. : Marie-Pierre BUSSIÈRES (éd.), La littérature des questions et réponses dans l’Antiquité profane et chrétienne : de l’enseignement à l’exégèse. Actes du séminaire sur le genre des questions et réponses tenu à Ottawa les 27 et 28 septembre 2009 : p. 371-373
  • ALEXANDRE R. : José Carlos MARTÍN-IGLESIAS, Valeriano YARZA URQUIOLA (éd.), Iuliani Toletani episcopi Opera : p. 374-377
  • STOTZ P. : Navigatio sancti Brendani. Alla scoperta dei segreti meravigliosi del mondo. Edizione critica a cura di Giovanni ORLANDI e Rossana E. GUGLIELMETTI : p. 377-383
  • DELMULLE J. : Erika KIHLMAN and Denis SEARBY (ed.), Ars edendi. Lecture Series, vol. I. : p. 383-385
  • DELMULLE J. : cura et studio Paul TOMBEUR, Rodulfi Trudonensis Gesta abbatum Trudonensium I-VII. Epistulae et Gisleberti Trudonensis Gesta abbatum Trudonensium VIII-XIII (Liber IX opus intextum Rodulfi Trudonensis) : p. 385-388
  • BOURGAIN P. : Benoît GRÉVIN et Anne-Marie TURCAN-VERKERK (éd.), Le dictamen dans tous ses états. Perspectives de recherche sur la théorie et la pratique de l’ars dictaminis (XIe - XVe siècles) : p. 388-391
  • TURCAN-VERKERK A.-M. : Emil J. POLAK, Medieval and Renaissance Letter Treatises and Form Letters. A Census of Manuscripts Found in Part of Europe. The Works on Letter Writing from the Eleventh through the Seventeenth Century Found in Albania, Austria, Bulgaria, France, Germany and Italy : p. 392-394
  • GRÉVIN B. : Benjamin WEBER, Lutter contre les Turcs. Les formes nouvelles de la croisade pontificale au XVe siècle : p. 394-397


Résumés des articles, textes et notes


I. ARTICLES

MARTÍN-IGLESIAS J. C, El latín de los Antikeimena (CPL 1261) de Julián de Toledo : p. 23-54

RESUMEN. – Estudio de las particularidades lingüísticas de los Antikeimena del obispo Julián de Toledo († 690), un tratado de exégesis bíblica en el que se analizan pasajes de todos los libros de la Biblia a excepción del Apocalipsis. El artículo se presenta organizado en cuatro partes : ortografía-fonética, morfología, sintaxis y léxico. Se añade, además, una quinta sección dedicada a diversos errores del texto que remontan al propio autor visigodo o a los manuscritos de las fuentes patrísticas que manejó.
Palabras clave : Visigodos, Julián de Toledo, Latín medieval, Exégesis bíblica.

RÉSUMÉ. – Etude des caractéristiques linguistiques des Antikeimena de l’évêque Julien de Tolède († 690), un traité d’exégèse biblique dans lequel sont étudiés des passages de tous les livres de la Bible à l’exception de l’Apocalypse. L’article est divisé en quatre parties : orthographe-phonétique, morphologie, syntaxe et lexique. On ajoute également une cinquième section consacrée à des erreurs qu’on peut attribuer soit à l’auteur wisigohtique, soit aux manuscrits des sources patristiques qu’il a utilisées.
Mots-clés : Visigoths, Julien de Tolède, Latin médiéval, Exégèse biblique.

ABSTRACT. – Study of the linguistic features of Antikeimena of Julian of Toledo, a Visigothic bishop († 690). This work is a treatise of biblical exegesis in which passages from the books of the Bible except the Apocalypse are analyzed. The article presents four parts : orthography-phonology, morphology, syntax and lexicon. It also adds a fifth section on errors that can be attributed either to Visigothc writer, or to the manuscripts of Patristic sources he used.



CONDUCHÉ C., La terminologie grammaticale du haut Moyen Âge : apports du traité De verbo du manuscrit Paris, BnF, lat. 7491, fol. 89ra-207va : p. 55-77

RÉSUMÉ. – L’article présente la terminologie grammaticale employée par le traité anonyme De verbo du manuscrit Paris, BnF, latin 7491, fol. 89ra-207va. Cette étude met en évidence les sources utilisées, de Donat à Isidore de Séville, la proximité du De verbo avec les grammaires pré-carolingiennes d’origine insulaire et le soin apporté par le rédacteur de l’opuscule à la collecte et à la motivation du vocabulaire technique.

ABSTRACT. – The paper surveys the grammatical terminology used in the anonymous treatise De verbo from manuscript Paris, BnF, latin 7491, fol. 89ra-207va. This study highlights the sources of the treatise, from Donatus to Isidore of Sevilla, the close relationship of the De verbo to pre-carolingian insular grammars, and the redactor of the opuscule’s carefull collecting and motivating of the technical vocabulary.



DUPLESSIS F., De Laon à Brescia : le Glossarium Monacense (München, BSB, lat. 14420, fol. 144v) : p. 79-147

RÉSUMÉ. – Cette étude des sources du Glossarium Monacense (München, BSB, lat. 14420, f. 144v), avec une nouvelle édition critique, fait apparaître de nouvelles sources pour ce glossaire (lettres de Jérôme, Vita sanctae Pelagiae) et révèle de nombreux liens avec l’enseignement des écoles du nord-est de la Francie du troisième quart du IXe siècle. Cette proximité invite à reconsidérer la datation et l’attribution communément admises du contenu des f. 79-144 du manuscrit de Munich. Ce corpus, qu’on rattachait jusqu’ici à l’activité d’Hildemar de Corbie dans les années 840, a plutôt dû être composé à la fin des années 860 ou au début des années 870 dans l’entourage de Sedulius Scottus. Le corpus de Munich illustrerait le rôle joué par les Irlandais dans la transmission de l’enseignement des maîtres de Francie en Lombardie.

ABSTRACT. – This study of the sources of the Glossarium Monacense (Munich, BSB, lat. 14420, f. 144v), with a critical edition, brings out new sources for this glossary (Letters of Jerome, Vita sanctae Pelagiae) and reveals that it has been greatly influenced by the productions of the schools of the Northeast of the Francia in the third quarter of the IXth century. These ties invite us to reconsider the dating and attribution commonly accepted of the content of the f. 79-144 from this manuscript. This corpus, attributed thus far to Hildemar of Corbie’s activity during the 840s, was more probably composed at the end of the 860s or at the begining of the 870s, among the Sedulius Scottus’ circle. In all likelihood, the corpus of Munich illustrates the role of the Irish in the transmission of the west Francia’s scholars’ teaching in Lombardy.



DELMULLE J., Le repas de Jean Baptiste au désert : sauterelles, crevettes ou écrevisses ? Un petit texte exégétique inédit du Xe siècle : p. 149-177

RÉSUMÉ. – Copiée sur le dernier feuillet, resté vierge, d’un manuscrit sans doute originaire de Fleury, une note exégétique, datable de la fin du Xe siècle, s’interroge sur la nature véritable des locustae dont l’évangile de Marc écrit qu’elles constituaient le repas de Jean-Baptiste au désert. Réfutant l’idée qu’il pourrait s’agir de sauterelles, l’auteur met en œuvre une exégèse très critique et fait appel à une grande culture biblique et à des connaissances encyclopédiques sur la taxonomie des insectes et des crustacés, pour en conclure que les locustae en question devaient être des crevettes, ou plutôt des écrevisses. L’intérêt de ce texte réside surtout dans le fait que, pour bien faire comprendre de quoi il s’agit, l’auteur glose le mot « locusta » avec des mots vernaculaires en usage en Allemagne et en Italie du Nord, et qu’il convoque également à l’appui de sa thèse une version non-vulgate inconnue du passage du Lévitique relatif aux interdits alimentaires.

ABSTRACT. – Copied on the last folio, remained blank, of a manuscript probably originated in Fleury, an exegetical note, to be dated to the end of the tenth century questions the true nature of locustae that Mark’s Gospel wrote they constituted the meal of John the Baptist in the desert. Refuting the idea that it could be locusts, the author implements a very critical exegesis and uses a great biblical culture and encyclopedic knowledge about the taxonomy of insects and crustaceans, and concluded that the locustae in question were to be shrimp or crayfish. The interest of this text lies mainly in the fact that, to make clear what it is, the author glosses the word “locusta” with vernacular words in use in Germany and northern Italy, and that it also convenes in support of his thesis an unknown non-Vulgate version of the passage from Leviticus concerning dietary restrictions.



TURCAN-VERKERK A.-M., La théorisation progressive du cursus et sa terminologie entre le XIe siècle et la fin du XIVe siècle : p. 179-259

RÉSUMÉ. – Y a-t-il eu véritablement deux écoles de cursus au Moyen âge, une école italienne adoptant une terminologie syllabique et une école orléanaise utilisant une terminologie pseudo-métrique ? Cette étude démontre qu’à l’origine, la terminologie métrique permettait universellement de décrire et percevoir la musique du cursus de la phrase, alors que la présentation non métrique concernait seulement ce qui permettait la réussite de ce cursus, la clausule. Ce n’est apparemment qu’au XIIIe siècle que la notion de cursus a commencé à s’appliquer prioritairement à la clausule, et qu’une terminologie particulière est apparue. Cette terminologie ne s’est fixée que progressivement, et seulement partiellement : le cursus velox est le premier à s’imposer, le cursus planus recouvre plusieurs réalités très différentes, le cursus tardus est une innovation tardive et marginale, le cursus trispondaicus n’a jamais existé.

RIASSUNTO. – Sono veramente esistite due scuole medievali di cursus, una scuola italiana caratterizzata da una terminologia sillabica, e una scuola orleanese che utilizzava une terminologia pseudometrica ? Questo contributo dimostra che all’origine la terminologia metrica era utilizzata da tutti per descrivere e percepire la musica del cursus del periodo intero, mentre la presentazione sillabica riguardava soltanto ciò che permetteva il successo di questo cursus, vale a dire la chiusa. Il senso della nozione di cursus cambia progressivamente nel corso del Duecento, ma non prima, e solo allora apparisce una terminologia peculiare. Questa terminologia si fissa mano mano e senza nessuna omogeneità : il cursus velox è il primo ad imporrsi, il cursus planus designa realtà abbastanza diverse, il cursus tardus è una innovazione tarda e marginale, il cursus trispondaicus non è mai esistito.



JECKER M., La notion de prudentia et ses métamorphoses chez un noble castillan du XVe siècle, le marquis de Santillane : la signification philosophique et politique du manuscrit BNE 10269 : p. 261-295

RÉSUMÉ. – Don Iñigo López de Mendoza, marquis de Santillane, membre de la haute noblesse castillane et figure poétique majeure de la première moitié du XVe siècle, constitua en son palais de Guadalajara une riche bibliothèque dont plusieurs volumes témoignent de l’intérêt du marquis et de son entourage pour la doctrine éthique d’Aristote. Parmi eux, l’actuel manuscrit 10269 de la Biblioteca Nacional de España présente un intérêt particulier car chacun des textes latins et castillans qu’il réunit illustre une forme différente de vulgarisation de la matière aristotélicienne. Leur thème commun est la vertu sous les diverses formes que distingue l’Éthique à Nicomaque – vertus morales et vertus intellectuelles. Je m’intéresserai ici au traitement pluriel dont la plus politique d’entre elles, la prudence, fait l’objet dans cette compilation.

ABSTRACT. – Don Iñigo López de Mendoza, marquis of Santillana, member of the high castilian nobility and great literary figure of the first half of the 15th century, built a large library in his palace in Guadalajara. Among its manuscripts, many reveal the deep interest that the marquis and his circle took in Aristotle’s ethical doctrine. Among these manuscripts, the ms 10269 of the Biblioteca Nacional de España is of high interest because each one of its texts offers an illustration of a particular form of popularization of the aristotelian materials. The common theme of these texts is virtue in its various forms according to the Nicomachean Ethics – moral and intellectual virtues. I will study the specific example of the most political of them, namely prudence, which is defined in various ways in this compilation.

RESUMEN. – Don Iñigo López de Mendoza, marqués de Santillana, constituyó en su palacio de Guadalajara una rica biblioteca ; entre sus numerosos códices, varios indican el interés que el marqués y sus allegados sintieron por la doctrina ética de Aristóteles. Entre ellos, el actual manuscrito 10269 de la Biblioteca Nacional de España resulta de particular interés en la medida en que cada uno de los textos –en latín y en castellano– que reúne ilustra una forma determinada de divulgación de la materia aristotélica. La virtud en sus distintas formas según la Ética a Nicómaco –virtudes morales y virtudes intelectuales– constituye el tema común de estos textos. Analizaré en este trabajo la diversidad de las definiciones de que la más política de ellas, la prudencia, es objeto en esta compilación.


II. NOTES

BON B., Histoire et perspectives du Novum Glossarium Mediae Latinitatis. Un « Nouveau Du Cange » : p. 297-308

RÉSUMÉ. – En 1923, l’Union Académique Internationale (www.uai-iua.org) lançait le « Dictionnaire du Latin Médiéval », pour remplacer le Glossarium Mediae et Infimae Latinitatis de Charles Du Cange (XVIIe siècle). Le « Nouveau Du Cange » devait être un dictionnaire scientifique moderne, historique et généraliste du latin de toute l’Europe des IXe-XIIe siècles. Pour le réaliser, un réseau européen de lexicographie médiolatine fut constitué. Un siècle plus tard, le projet a évolué : la consultation du Novum Glossarium et des dictionnaires nationaux de l’UAI, complémentaires, permet d’éviter en partie le recours aux dictionnaires de latin classique, sans remplacer entièrement l’ancien Glossarium de Du Cange. La rédaction du Novum Glossarium (IRHT-CNRS), qui doit rendre compte de plus de 10 000 références bibliographiques, est passée du « tout empirique » (dépouillement traditionnel au fil de l’eau) au « tout informatique » : à nouveau support, nouvelles méthodes, fondées sur l’exploitation des corpus textuels numérisés. Au delà de la numérisation rétrospective du Glossarium et des fascicules parus du Novum Glossarium, déjà réalisée, la perspective d’une publication électronique de la suite du dictionnaire se précise. L’Index scriptorum du Novum Glossarium, converti en SQL et en cours d’indexation, doit servir de base bibliographique. La révolution numérique en cours permet ainsi d’envisager un « Nouveau Nouveau Du Cange », dans le cadre des collaborations engagées autour de projets européens et nationaux, et d’aboutir à la concrétisation du rêve fondateur d’un dictionnaire universel du latin médiéval.

ABSTRACT. – In 1923, the International Union of Academies (www.uai-iua.org) launched the « Dictionary of Medieval Latin » whose goal was to replace the Charles Du Cange’s Glossarium Mediae and infimae Latinitatis (17th century). The « New Du Cange » was meant to become a modern and scientific general dictionary of Latin as was used in Europe from the 9th to the 12th century. In order to perform this arduous task, a European network of Medieval Latin lexicography was brought into being. A century later, the project has remarkably evolved : the Novum Glossarium and the national UAI dictionaries, which form its supplement, help users to understand medieval culture without resorting to classical Latin dictionaries, but still did not completely replace the old Du Cange’s Glossarium.
The process of writing the Novum Glossarium (IRHT-CNRS), which has to account for more than 10000 bibliographic references, went from entirely manual (traditional paper slips) to wholly computer-driven as a result of introducing methods of exploitation of the digital text corpora. Apart from the retro-digitization of the Glossarium and those fascicles of the Novum Glossarium that have been published up to now, the outlook for the electronic publication of the dictionary is now more clear than ever. The Index scriptorum of the Novum Glossarium after being converted to SQL and indexed, should serve as a bibliographic database. The ongoing digital revolution makes it even possible to conceive a « New New Du Cange », which would be now developed in a framework of European and national projects, and to fulfil the dream of a truly universal dictionary of Medieval Latin.



NOWAK K., Language Change in the Dictionary of Polish Medieval Latin : p. 309-319

ABSTRACT. — The paper presents an analysis of lexicographic features which have been employed in the Lexicon Mediae et Infimae Latinitatis Polonorum (Dictionary of Polish Medieval latin) to account for linguistic change. It starts with an outline of the history of Medieval Latin in Poland. Nest, the author focuses on word formation and semantic change as reflected in the dictionary’s macro- and microstructure. Finally, some possible improvements in diachronic data presentation are suggested.

RÉSUMÉ. — Le présent article propose une analyse des techniques lexicographiques employées dans le Lexicon Mediae et Infimae Latinitatis Polonorum (Dictionnaire du latin médiéval polonais) pour signaler le changement linguistique. Après un bref rappel de l’histoire du latin sur le territoire polonais, l’auteur s’intéresse à la formation des mots et au changement sémantique, tels qu’ils sont présentés dans la structure du Dictionnaire, avant de proposer certaines améliorations possibles dans la manière de présenter les données diachroniques.



PAJÓN LEYRA I., ZUCKER A., FARON ZUCKER C., Thezoo : un thésaurus de zoologie ancienne et médiévale pour l’annotation de sources de données hétérogènes : p. 321-342

RÉSUMÉ. – Cet article présente un thesaurus pour des connaissances zoologiques antiques et médiévales, THEZOO, élaboré dans le cadre du Groupe De Recherche International Zoomathia. THEZOO vise à intégrer des données hétérogènes sur la zoologie antique et médiévale : principalement des textes, mais également des ressources iconographiques et archéologiques et du matériel archéozoologique. Son processus de développement consiste en la réalisation de deux tâches conduites parallèlement : (1) l’annotation de la section zoologique (livres VIII-IX) de l’Histoire Naturelle de Pline, choisie comme corpus témoin pour éliciter les concepts devant être intégrés au thésaurus ; et (2) la définition et l’organisation hiérarchique de ces concepts dans le thésaurus. THEZOO est formalisé en SKOS, le standard du W3C pour la représentation des systèmes d’organisation du savoir sur le Web de données, et il est construit à l’aide du gestionnaire de thésaurus Opentheso. Notre objectif à terme est de publier le thésaurus THEZOO ainsi que le corpus des sources textuelles, iconographiques et archéologiques annotées, pour permettre une recherche sémantique multilingue dans ce corpus zoologique global.

ABSTRACT. – This paper presents a thesaurus of ancient and medieval zoological knowledge, called THEZOO, constructed in the framework of the International Research Group ZOOMATHIA. It aims at integrating heterogeneous data sources on zoology in Antiquity and Middle Ages : mainly texts, but also images, archaeological objects and archaeozoological material. The development process of THEZOO combines 1) the manual annotation of books VIII-XI of Pliny the Elder’s Natural History, chosen as a reference dataset to elicit the concepts to be integrated in the thesaurus, and 2) the definition and hierarchical organization of the elicited concepts in the thesaurus. THEZOO is formalized in SKOS, the W3C standard to represent knowledge organization systems on the Web of data, and it is created with the OPENTHESO editor. Our final aim is to publish the thesaurus THEZOO as well as the corpus of annotated textual, iconographical and archeological resources, to support a semantic search in the corpus in different languages. Keywords : thesaurus, zoological knowledge, semantic annotation, SKOS, linked data, ancient and medieval sources, multilingualism



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC