Accueil du site > Prix et Fondations > Fondations > Fondation Pierre-Antoine Bernheim > Prix 2015

Dossier de presse

Le Prix 2015 d’histoire des religions de la Fondation « Les amis de Pierre-Antoine Bernheim » sera décerné le 19 juin par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres à MM. Sébastien Billioud et Joël Thoraval pour leur ouvrage « Le Sage et le peuple. Le renouveau confucéen en Chine » (CNRS Editions, 2014)

Vendredi 12 juin 2015 - Remise du prix d’histoire des religions de la Fondation « Les amis de Pierre-Antoine Bernheim » from Académie des Inscriptions on Vimeo.


M. Sébastien BILLIOUD

 Sébastien Billioud est professeur d’études chinoises à l’Université Paris-Diderot, Sorbonne Paris Cité, et directeur de l’UFR des Langues et Civilisations de l’Asie orientale. Ses recherches portent principalement sur les devenirs modernes et contemporains du confucianisme. Après s’être intéressé à la dimension philosophique du confucianisme au XXe siècle, il a travaillé sur son renouveau dans la société chinoise actuelle puis sur son appropriation par des mouvements religieux syncrétiques. Il a longtemps séjourné en Chine, à Pékin et à Hong Kong, où il a notamment été chercheur au Centre d’études français sur la Chine contemporaine (CEFC) et rédacteur en chef de la revue Perspectives chinoises.

……………………………..

……………………………..

M. Joël THORAVAL

 Joël Thoraval est maître de conférences à l’Écoles des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et ancien directeur du Centre de Eecherches sur la Chine contemporaine. Ancien élève de l’école Normale Supérieure et professeur agrégé d’histoire, il a été conseiller culturel à Pékin et Hong-Kong. Après avoir été archéologue (et avoir participé aux fouilles d’Aï Khanoum en Afghanistan), il a longtemps séjourné comme chercheur à Hong-Kong et au Japon. Il s’est alors spécialisé dans l’anthropologie culturelle de la Chine méridionale (avec des enquêtes de terrain dans l’île de Hainan et la province du Guangdong) et dans l’histoire intellectuelle de la Chine contemporaine. La question des devenirs contemporains du confucianisme se trouve au croisement de ces deux intérêts. Il est aussi l’auteur d’études sur la philosophie contemporaine chinoise et sur les relations intellectuelles entre la Chine et l’Europe modernes.

……………………………..

Présentation de l’ouvrage couronné

 Ce livre donne la description détaillée d’un phénomène important de la société chinoise contemporaine, le « retour du confucianisme », mais envisagé non selon le point de vue le plus courant dans les publications, celui du renouveau philosophique (avec l’œuvre du philosophe Mou Zongzan, par exemple, que les deux auteurs ont grandement contribué à faire connaître en France et en occident) ou du discours gouvernemental tel qu’il s’est concrétisé dans la campagne mondiale de diffusion de la culture chinoise à travers les Instituts Confucius, mais à partir de la base pour ainsi dire, c’est-à-dire des mouvements presque spontanés, œuvres d’individus ou de petits groupes qui ont estimé que la vie morale, intellectuelle, religieuse selon les cas du peuple chinois ne pouvait être restaurée qu’en reprenant sur de nouvelles bases l’antique pensée de Confucius, avec les valeurs humaines et sociales qu’elles avaient transmises avec succès pendant des siècles. Parti de ce que l’on appelle la « fièvre du retour aux racines », passant par l’essor des « études nationales » 
(terme né au Japon au XVIIe s.), le retour « existentiel » au confucianisme devient particulièrement marqué au XXIe siècle et se caractérise par des initiatives très diverses.
L’ouvrage se fonde sur un travail de terrain mené par les auteurs de 2005 à 2013. Evitant tout jargon méthodologique, la matière s’en divise en trois grandes parties :
- une première qui envisage les divers projets d’enseignement « alternatif », dirait-on aujourd’hui, centré sur la lecture et la récitation des classiques confucianistes, avec pour base le livre des Entretiens (Lun.yu).
- la seconde partie concerne la découverte du confucianisme comme expérience de conversion religieuse. Les auteurs abordent la question délicate de la nature religieuse de cette voie. Il est évident qu’elle apparaît comme telle pour beaucoup, alors que certains évoquent plutôt une « religion civile ». La question se pose non seulement à propos du confucianisme en face du christianisme (les Entretiens de Confucius comme Bible de la Chine), mais aussi à l’égard des deux grandes religions chinoises, le taoïsme et le bouddhisme. Cette question est très importante : ne voit-on pas surgir un projet, inédit dans l’histoire chinoise, de constitution d’un canon confucianiste (ruzang) auprès du canon bouddhique et du canon taoïste ?
- la troisième partie prolonge cette réflexion du point de vue rituel : on a vu se constituer dans certaines régions des associations se donnant pour but de restaurer les antiques rites liés au culte de Confucius, tout en incorporant des éléments là encore novateurs. La longue description des cérémonies en l’honneur du 2558e anniversaire du Maître dans son village natal en 2007 est l’occasion de montrer comment l’Etat et les initiatives privées se superposent sans se rencontrer. Les auteurs établissent à ce propos une distinction entre cérémonial et rituel qui semble très pertinente.
Ce livre est une étude très cohérente d’un thème qui condense une richesse fascinante d’éléments fondamentaux de l’histoire et de la culture chinoises du XXe siècle et du XXIe siècle commençant. Il découvre littéralement et structure l’évolution récente de la société chinoise à tous les niveaux : écoles, universités, entreprises, enseignement à l’intérieur du Parti Communiste, rapports entre Chine continentale et Taiwan, résurgences de mouvements spirituels ou rituels d’avant la Révolution. L’étude minutieuse de la façon dont se constitue un nouveau culte ou s’élabore une spiritualité individuelle et sociale ne peut qu’intéresser les historiens des religions en général. Tous ceux qui veulent comprendre la société chinoise récente apprendront énormément à sa lecture.

Jean-Noël Robert
Membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres


Dossier de presse
Dossier de presse


imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC