Accueil du site > Prix et Fondations > Fondations > Fondation Flora Blanchon
Fondation Flora Blanchon

L’Académie a récemment créé une fondation dédiée à la mémoire de la sinologue Flora Blanchon, disparue le 19 août 2012. Docteur d’État avec une thèse sur « Les armes et leur utilisation en Chine à l’époque des Royaumes combattants », Flora Blanchon était professeur d’archéologie et d’histoire de l’art chinois à la Sorbonne. Elle y avait fondé, en 1989, le Centre de Recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne (CREOPS), qu’elle dirigea durant vingt ans. C’était une animatrice inlassable des recherches chinoises et plus largement de l’ensemble des études extrême-orientales. Elle dirigeait aux Presses universitaires de Paris-Sorbonne la collection « Asie » qu’elle avait créée. Elle laisse une oeuvre comprenant plusieurs livres sur l’histoire et l’archéologie de la Chine, destinés aux étudiants, et un maître-ouvrage, Qin Shihuangdi. Les Guerriers de l’éternité, paru en 1992.

Dotée, grâce à la générosité de Christian Blanchon, pour trois années consécutives, la fondation Flora Blanchon s’offre pour but, conformément à l’esprit qui animait Flora Blanchon, d’aider au développement des recherches portant sur l’Extrême-Orient (notamment la Chine et les pays voisins). Elle décernera un prix annuel destiné à favoriser des actions scientifiques de haut niveau (missions, fouilles, publications de travaux d’érudition ou de recherche). Elle distribuera aussi des bourses à des doctorants ou bien des aides à de jeunes chercheurs conduits à voyager pour mener à bien leurs recherches, en vue d’encourager les échanges franco-chinois (ces échanges pouvant être étendus aux pays ressortissant de l’Union européenne). Cette fondation pourra recevoir des dons et legs.

Contact : M. Hervé Danesi, Secrétaire général de l’Académie
Courriel : secretairegeneral@aibl.fr - T. : 01 44 41 43 10.


imprimer

ACTUALITES

Séances
Le vendredi 25 mai
Note d’information de M. Benoît Gain : « Le recensement des traductions françaises des Pères de l’Église par le frère Marcotte : de l’outil manuel à la banque de données ». Note d’information de Mme Françoise Wang-Toutain : « L’empereur mandchou Qianlong et le bouddhisme ». Communication de M. Claude Rilly : « Reine d’Égypte, déesse de Nubie. Le destin du temple de Tiyi à Sedeinga (Soudan) ».

Pour en savoir plus

Evénements
Le vendredi 25 mai
L’oeuvre de Pierre Courcelle : héritage et débats

Pour en savoir plus

Du vendredi 8 juin au samedi 9 juin
Pourquoi transmettre l’Antiquité à l’heure de la mondialisation ? Sciences de l’Antiquité et humanisme

Pour en savoir plus

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC