Accueil du site > Membres > In Memoriam

2017

Alain MICHEL

Élu membre de l’Académie au fauteuil de Pierre GRIMAL, le 19 décembre 1997, le latiniste Alain MICHEL nous a quittés le 2 avril 2017, à Fontainebleau, à l’âge de 87 ans. Normalien, agrégé des lettres et docteur ès-lettres, Alain MICHEL fut professeur à l’Université de Lille (1960-1968), puis à la Sorbonne, qui lui conféra l’éméritat en 1997. Directeur de l’Institut d’Études latines de la Sorbonne de 1982 à 1991, il fut à l’origine de la création d’une chaire de « Langue et littérature la- tines du Moyen Âge et de la Renaissance ». Grand spécialiste de Cicéron et de la rhétorique antique, son œuvre s’étendait à l’ensemble de la latinité, à la littérature latine médiévale, en par- ticulier sa poésie hymnique et mystique, au néo-latin, à la tradition et à la réception des œuvres classiques à travers les âges. L’un des membres fondateurs, avec M. Marc FUMAROLI, de l’Académie française, membre de l’AIBL, de l’Association inter- nationale d’Histoire de la Rhétorique, il avait présidé l’Association des Professeurs de Langues anciennes de l’Enseignement supérieur et l’Association internationale d’Études néo-latines. Vice-Président de l’Association Guillaume-Budé, membre du bureau de l’Association de Sauvegarde des Études littéraires (SEL), fondée par Jacqueline de ROMILLY, Alain MICHEL administra, de 1990 à 2005, la Société des Études latines. Le carac- tère pionnier et le rayonnement international de ses travaux lui avaient valu d’être appelé à siéger au sein de plusieurs acadé- mies : l’Académie hongroise des Sciences (Budapest), l’Aca- démie polonaise des Sciences et des Lettres de Cracovie, l’Academia latinitatis (Rome). Il était docteur honoris causa de l’Université de Bucarest. Alain MICHEL nous laisse une œuvre considérable comportant de grands livres et plus de 200 articles variés. Parmi ses principaux ouvrages l’on citera : Tacite et le destin de l’Empire (1966) ; Rhétorique et philosophie chez Cicéron : essai sur les fondements philosophiques de l’art de persuader (1960, 20032), un gros livre qui marqua une étape fondamentale dans la résurrection de la rhétorique, considérée comme une esthétique générale et non pas comme une simple technique ; In hymnis et canticis. Culture et beauté dans l’hymnique chrétienne latine (1976) ; Théologies et mystiques au Moyen Âge. La poétique de Dieu (Ve-XVe s.) (1997) ; enfin, La parole et la beauté. Rhétorique et esthétique dans la tradition occidentale (1982, 19942), un maître livre répondant au projet qu’il avait formé d’écrire une histoire philosophique de la création littéraire.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC