Accueil du site > Membres > Élections

2002

L’Académie des Inscriptions et Belles- Lettres, dans sa séance du 15 novembre 2002, a élu académicien : M. André LARONDE
Professeur d’histoire grecque et directeur de l’Institut d’Épigraphie grecque de la Sorbonne depuis 1983, M. André Laronde est un éminent spécialiste de l’histoire de Cyrène et des cités grecques de Libye. Directeur de la mission archéologique française en Libye depuis 1981, M. André Laronde conduit des fouilles, aux résultats fructueux, à la fois en Tripolitaine (Sabratha et Leptis Magna) et en Cyrénaïque (Apollonia) ; il s’est particulièrement attaché à l’étude des ports de ces anciennes cités et a conduit également des travaux de prospection archéologique tant dans la chôra cyrénéenne que dans le désert de la grande Syrte et les zones inhospitalières du Sud libyen.
En raison de l’ampleur de ses recherches ainsi que de ses qualités d’organisateur et d’administrateur, M. André Laronde a été élu au sein de nombreuses sociétés savantes et académies ; il siège également au Comité des Travaux historiques et scientifiques. Le Professeur Laronde est l’auteur de nombreux ouvrages et articles parus dans des revues savantes ; sa bibliographie compte quelque 100 titres parmi lesquels se distingue la somme qu’il a consacré à Cyrène et la Libye hellénistique.

L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, dans sa séance du 28 juin 2002, a élu associés étrangers : MM. Werner PARAVICINI et Nicholas SIMS-WILLIAMS

  • Ancien professeur d’histoire médiévale et des sciences auxiliaires de l’histoire à l’Université de Kiel, M. Werner Paravicini dirige depuis 1993 l’Institut historique allemand de Paris. Administrateur hors pair, historien de l’Allemagne du Nord au bas Moyen Âge - notamment de l’économie hanséatique - ainsi que des États bourguignons, il est le spécialiste reconnu de l’histoire de la noblesse européenne et de la civilisation de cour aux XIVe-XVe siècles.
    Animateur de multiples séminaires et colloques, M. Werner Paravicini siège au sein de plusieurs conseils scientifiques et société savantes ; il est membre des Académies de Göttingen et de Belgique. Membre correspondant de la Direction centrale des Monumenta Germaniae historica, il est l’auteur de très nombreux ouvrages et articles parus dans diverses revues savantes (sa bibliographie compte plus de 100 titres). Parmi ses publications les plus récentes, on citera deux entreprises collectives de grande ampleur : les Récits européens de voyage au bas Moyen Âge. Une bibliographie analytique, 3 vol. en allemand, 1995-2000, et les Comptes de l’Argentier de Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, vol. I, 2001, publié dans la Collection du « Recueil des historiens de la France » de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres ; la parution du volume II, années 1469-1470, est prévue pour la fin 2002.
  • Professeur à la School of Oriental and African Studies de l’Université de Londres, M. Nicholas Sims-Williams est un spécialiste de réputation internationale des langues iraniennes anciennes et tout particulièrement du sogdien ainsi que du bactrien. Linguiste, philologue et historien de l’Asie centrale, il a consacré de nombreux travaux au déchiffrement des anciennes écritures moyen-iraniennes et entrepris de fructueuses recherches sur l’histoire des religions.
    Membre de divers comités de rédaction de revues savantes et associé à de nombreuses entreprises éditoriales - Corpus Inscriptionum Iranicum et Encyclopaedia iranica notamment -, organisateur actif de plusieurs colloques internationaux, M. Nicholas Sims-Williams est l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages, articles et communications (sa bibliographie compte 161 titres). Parmi ses publications les plus récentes on retiendra son édition des Bactrian document from Nothern Afghanistan, vol. I, Legal and Economic documents, 2000 ;
    M. Nicholas Sims-Williams prépare actuellement un dictionnaire des textes manichéens.

L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, dans sa séance du 12 avril 2002, a élu associé étranger : M. Boris MARSHAK
Directeur de la Section de l’Asie centrale et du Caucase du Musée de l’Ermitage à Saint-Petersbourg, directeur des fouilles de la cité sogdienne de Panjikent (Tadjikistan), située près de Samarkand, M. Boris Marshak est un archéologue de réputation internationale mais également un historien de l’art, spécialiste reconnu de toreutique orientale.
Membre du Comité de rédaction de la revue Silk Road Art and Archaeology, M. Boris Marshak est l’auteur d’importants ouvrages relatifs à la civilisation et à l’art sogdiens ainsi que d’articles parus dans diverses revues savantes (sa bibliographie compte 44 titres). La compétence et l’autorité acquises par Boris Marshak sur le terrain et comme conservateur l’ont appelé à contribuer à la réalisation de nombreux catalogues d’expositions à travers le monde ; tout récemment il a participé au catalogue de la grande exposition L’Asie des Steppes au Musée Guimet (2001) et cette année encore à celui de l’exposition Afghanistan : une histoire millénaire.

L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, dans sa séance du 12 avril 2002, a élu associé étranger : M. Louis GODART

Actuellement professeur de philologie mycénienne à l’Université de Naples Frédéric II et directeur de la mission archéologique de cette même Université en Crète, M. Louis Godart consacre ses travaux à l’étude du monde égéen, proto- et pré-grec du IIe millénaire av. J.-C. sous ses divers aspects : histoire politique et économique, système palatial, langue, statut des scribes, cultes. Spécialiste de réputation internationale des écritures préalphabétiques de la Grèce, il voue notamment ses efforts à l’analyse approfondie du linéaire B. Les avancées qui lui sont dues dans ce domaine ont d’ailleurs permis de progresser dans la voie du déchiffrement de cette ancienne écriture.
Membre de nombreux comités scientifiques de rédaction, M. Louis Godart est l’auteur de 27 monographies, en incluant les éditions collectives, ainsi que de 158 articles et communications parus dans diverses revues savantes. Membre de l’Académie dei Lincei et de l’Académie d’Athènes, sa compétence et son autorité lui ont valu de nombreuses distinctions. M. Louis Godart a été nommé le 18 février 2002 conseiller du Président de la République italienne pour les affaires culturelles.

L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, dans sa séance du 15 mars 2002, a élu académicien : M. André CRÉPIN
Professeur émérite de l’Université de la Sorbonne, M. André Crépin est à la fois linguiste, angliciste et médiéviste. Ses travaux qui portent sur la langue et la littérature anglaises, en particulier au Moyen Âge, et notamment sur la poétique du vieil-anglais, lui ont valu une réputation internationale.
Responsable des publications de l’Association des Anglicistes médiévistes de l’Enseignement Supérieur - dont il est le président -, M. André Crépin est l’auteur de très nombreux ouvrages et articles relatifs à l’histoire de la langue et de la civilisation anglaises (sa bibliographie compte quelque 125 titres). Parmi ses derniers ouvrages parus, on retiendra ses éditions, déjà classiques, du célèbre Poème de Beowulf et des Contes de Canterbury de Chaucer.

L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, dans sa séance du 8 février 2002, a élu académicien : M. Jean-Marie DENTZER

Directeur de la Mission Archéologique Française de Syrie du Sud depuis 1977, professeur d’archéologie romaine et d’archéologie de l’Orient hellénisé à l’Université de Paris I depuis 1980, M. Jean-Marie Dentzer, qui a été directeur de l’IFAPO entre 1996 et 1999, est un archéologue réputé pour ses nombreux travaux menés au Liban (tell Arqa), en Syrie (Sî’, Bosra), en Jordanie (Iraq el-Amir, Petra) et, depuis peu, en Arabie Saoudite (Medaïn Saleh).
Spécialiste reconnu de l’interprétation des représentations figurées - notamment celles du banquet couché en Orient, sujet de sa thèse de doctorat -, M. Jean-Marie Dentzer a consacré de fructueuses recherches à l’étude du mode d’occupation et de l’organisation de l’espace antique au Proche-Orient. Il est également le promoteur inlassable d’importantes entreprises visant à la sauvegarde du patrimoine archéologique dans cette partie du monde ; tout récemment, il a pris la tête d’un programme d’inventaire et d’atlas archéologique de Palmyre, la Venise des Sables.
Sa bibliographie compte six titres d’ouvrages, en incluant les éditions collectives, ainsi que soixante-six articles ou communications parus dans diverses revues savantes.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC