Accueil du site > Membres > Activités des membres et correspondants > Année 2018

Juin 2018

Mme Françoise Briquel Chatonnet, correspondant de l’AIBL, a donné un expo- sé sur « Renan et l’épigraphie phénicienne au Liban » au colloque international « Renan et le Liban », organisé à Tréguier, les 28 et 29 juin (pour en savoir plus > http://renanliban.eklablog.com).

Mme Élisabeth Crouzet-Pavan, correspondant de l’AIBL, a co-organisé, en partenariat avec l’École française de Rome et l’Università degli Studi de Florence, le troisième atelier doctoral du cycle « Pouvoirs, sociétés, imagi- naires dans les villes du monde méditerranéen (XIIe-XVe s.). Pour une approche historico-anthropologique de la ville médiévale) » qui s’est tenu à San Gimignano du 25 au 29 juin.

M. Alain Thote, correspondant de l’AIBL, a participé au colloque international « All about the Rites : from Canonized Ritual to Ritualized Society », qui s’est tenu, les 21-22 juin, au Collège de France, et y a donné une communication sur « Les textes rituels funéraires de l’Antiquité à la lumière des découvertes archéologiques ». Pour en savoir plus sur ce colloque > http://www.college-de-france.fr.

M. Emilio MARIN, associé étranger de l’AIBL, a presenté à Rome, le 13 juin, une communication relative aux interven- tions du pape Jean-Paul II et du Saint-Siège en faveur de la paix dans le Sud-Est de l’Europe durant les années 90, lors du congrès international « Religion, Diplomacy and Peace » organisé par le Comité pontifical des Sciences historiques (pour en savoir plus > http://afhrc.hypotheses.org).

Le 12 juin, M. Philippe Hoffmann, correspondant de l’AIBL, a organisé à l’École pratique des Hautes Études, avec Mme L. M. Tissi, une journée d’études sur « La sacralisation de figures « païennes » à la fin de l’Antiquité (IIIe-VIe s.) : poètes, philosophes, hiérophantes et prophètes » dont il a tiré les conclusions. Pour en savoir davantage > http://lem.vjf.cnrs.fr.

M. Jean-Pierre BABELON, membre de l’AIBL, a présidé les 17e journées de la Rose à l’abbaye de Chaalis, du 8 au 10 juin, en présence de S. A. le prince Albert II de Monaco et du chancelier de l’Institut de France, M. Xavier DARCOS. Au mois de mai, les travaux de réfection de la charpente et de la couverture de l’immense bâtiment de l’abbaye ont été achevés.

Le 13 juin, au siège de la SCAM, a été projeté le film de Rina Sherman, « Michel Zink. La profondeur du temps » (DVD de la collection « Voices », rencontres avec des personnes remarquables, K éditeur, 2018), suivi d’un entretien entre la réalisatrice et le Secrétaire perpétuel Michel ZINK. Le 19 juin, il a donné une conférence sur « L’humiliation » à l’Académie de Versailles et d’Île-de-France.

Le 12 juin, M. Philippe Hoffmann a organisé à l’École pratique des Hautes Études, avec Mme L. M. Tissi, une journée d’études sur « La sacralisation de figures « païennes » à la fin de l’Antiquité (IIIe-VIe s.) : poètes, philosophes, hiérophantes et prophètes » dont il a tiré les conclusions. Pour en savoir davantage > http://lem.vjf.cnrs.fr.

M. Pierre GROS, membre de l’AIBL, a participé, les 7 et 8 juin, au colloque international du Centre de Recherches sur l’Architecture Andrea Palladio de Vicenza, sur le thème « Architetture e fallimento », avec une communication intitulée : « La Rome de César et du Haut Empire : les grands travaux comme expression d’une puissance démiurgique. Arrogance du pouvoir et limites techniques » (programme > http://www.palladiomuseum.org/). Il a d’autre part, dans le cadre de la journée commémorative de l’architecte Palladio, organisé, le 9 juin, une visite guidée du teatro Olimpico de Vicenza, et participé, le 10 juin, au conseil scientifique du Centre.

Le 6 juin, à l’Université de Sienne, Mme Corinne Bonnet, correspondant étranger de l’AIBL, a donné, dans le cadre du séminaire « Tra ritmo e mito. Dialogo su dei, uomini e culti nel mondo antico » un exposé sur : « Isole e dèi, fra erranza e stabilità ». Les 20 et 21 juin, elle a participé au colloque international « Les astrologues dans l’entourage des empereurs romains, des Julio-Claudiens aux Sévères » organisé par l’Université de Liège à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de Franz CUMONT (1868-AIBL 1913-1947), avec un exposé intitulé : « « Vous savez que je porte un bonnet pointu et une robe brodée d’étoiles ». Lorsque Franz Cumont parle d’astrologie à ses correspondants ».

M. François-Xavier Dillmann, correspondant de l’Académie, a participé à Stockholm, le 5 juin, à la séance mensuelle de l’Académie royale des Belles-Lettres, de l’Histoire et des Antiquités, dont il est membre à titre étranger. Le 7 juin, il a assisté, au siège de la même Académie, à la présentation de l’édition en langue suédoise du grand œuvre du dernier archevêque catholique de Suède, Johannes Magnus, Gothorvm Svenonvmqve historia (1554). Établie par le Prof. Kurt Johannesson, cette traduction, qui est publiée dans les collections de l’Académie royale des Belles-Lettres, de l’Histoire et des Antiquités sous le titre Goternas och svearnas historia, est accompagnée d’un important commentaire qui a été préparé par les soins conjoints de M. Johannesson et du Prof. Hans Helander, avec le concours de plusieurs membres de la Guilde de Saint-Michel (Michaelisgillet, Upsal), parmi lesquels M. François-Xavier Dillmann.

M. Franciscus VERELLEN, membre de l’AIBL, a animé le dîner-débat organisé, le 5 juin, par l’Institut français des Relations internationales (IFRI), à l’Automobile Club de France, autour du thème : « La relation entre le pouvoir et la religion en Chine », en présence de Mme Marianne BASTID-BRUGUIÈRE, membre de l’Académie des Sciences morales et politiques (ASMP), ainsi que de MM. Thierry de MONTBRIAL, membre de l’ASMP, directeur de l’IFRI, et Christophe Marquet, directeur de l’École française d’Extrême-Orient.

Après deux colloques internationaux consacrés à l’abbaye de Saint-Thierry et à son plus célèbre abbé, Guillaume, le premier à Reims en 1976 et le deuxième à Signy-L’Abbaye (Ardennes) en 1998, un troisième s’est tenu de nouveau à Reims, du 4 au 7 juin, sur « Guillaume de Saint-Thierry, histoire, théologie, spiritualité ». M. Michel BUR, membre de l’Académie, a ouvert le colloque et présidé la première session des travaux (pour en consulter le programme > http://ciham.ish-lyon.cnrs.fr/).

Le 4 juin, à l’Université de Panthéon-Sorbonne, lors de la séance d’ouverture du Congrès de l’Union internationale des Sciences préhistoriques et protohistoriques,, M. Jean GUILAINE, membre de l’AIBL, adonné avec M. Dominique Garcia, président de l’INRAP, une conférence intitulée : « La Protohistoire de la France » en référence à l’ouvrage publié à cette occasion par les éditions Hermann sous leur direction (pour en savoir davantage sur ce colloque > http://uispp2018.sciencesconf.org). Le 5 juin, participant à la session « historiographie » de cette manifestation, il a présenté une communication sur deux néolithiciens français : Jean Arnal et Max Escalon de Fonton.

M. Alain PASQUIER, membre de l’AIBL, a participé au festival de l’histoire de l’art 2018 (> http://festivaldelhistoiredelart.com), qui s’est tenu à Fontainebleau, du 1er au 3 juin, sur le thème du rêve, avec comme pays invité la Grèce ; il y a présenté un exposé sur : « Cléopâtre mourante, Ariane à Naxos, ou nymphe endormie ? ».

En sa qualité de Secrétaire scientifique permanent du Comité international de Coordination (CIC) pour la Sauvegarde et le Développement du site d’Angkor inscrit sur la liste du patrimoine mondial (UNESCO), M. Azedine BESCHAOUCH, associé étranger de l’AIBL, s’est rendu en mission au Cambodge au mois de juin. Il a accompagné tout au long de leur mission sur le terrain les experts internationaux chargés de faire rapport au CIC sur l’état de conservation des monuments historiques, du réseau hydraulique angkorien (berges, douves, bassins, canaux) et de la forêt patrimoniale ainsi que sur les projets relatifs à la gestion touristique sur le site que visitent désormais plus de cinq millions de personnes (touristes et Cambodgiens). Avec son équipe du Secrétariat, M. Azedine BESCHAOUCH a préparé la XXXe session technique du Comité qui s’est tenue, sous la présidence des représentants de la France et du Japon et en présence de plus de 200 personnes (archéologues, architectes, ingénieurs, gestionnaires de site, aménageurs, techniciens supérieurs) ainsi que des représentants du gouvernement royal du Cambodge, dont la ministre de la Culture et du Patrimoine. Par ailleurs, le Roi du Cambodge, S. M. NORODOM Sihamoni, associé étranger de notre Académie, a accordé une audience spéciale à une délégation du CIC conduite par l’ambassadeur de France et l’ambassadeur du Japon. A cette occasion, M. Azedine BESCHAOUCH a présenté au Roi les principaux résultats obtenus par les équipes à Angkor.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC