Accueil du site > Membres > Activités des membres et correspondants > Année 2011

Mars 2011

Le 1er mars 2011 s’est déroulée à l’Institut national d’Histoire de l’Art (INHA) la présentation, en présence d’une assistance nombreuse, du volume, en 2 tomes, sur Sadr, une forteresse de Saladin au Sinaï. Histoire et archéologie, édité sous la direction de M. Jean-Michel Mouton, directeur d’études à l’EPHE, IVe section, avec la collaboration de J.-O. Guilhot, Cl. Piaton et Ph. Racinet, dans la collection des Mémoires de l’Académie. La présentation de cet ouvrage, agrémentée d’une projection de nombreuses cartes et d’admirables clichés de P.-J Jehel, a débuté par une allocution de M. Nicolas GRIMAL, membre de l’AIBL et directeur de l’Institut français d’Archéologie orientale (IFAO) de 1989 à 1999. Après avoir notamment mis en perspective les résultats d’une série de campagnes orchestrée de manière exemplaire, avec le soutien de l’IFAO et du laboratoire d’archéologie de l’Université de Picardie, le Professeur Nicolas GRIMAL a rappelé le rôle d’encouragement que l’Académie joue en faveur de l’archéologie, en général, et les divers moyens qu’elle déploie, en particulier, pour la diffusion des résultats des fouilles qu’elle juge en tous points remarquables.

Le 4 mars 2011, S. Exc. M. Emilio MARIN, associé étranger de l’Académie, a été reçu, à l’occasion de son départ du Vatican — où il exerça conjointement les fonctions d’ambassadeurs de Croatie près le Saint-Siège et auprès de l’Ordre de Malte plus de six années durant — par Sa Sainteté le pape Benoît XVI, qui lui a accordé un entretien en son Palais apostolique. A l’issue de cet entretien officiel mais également confraternel avec Sa Sainteté le pape Benoît XVI, associé étranger de l’Académie des Sciences morales et politiques, S. Exc. M. Emilio MARIN a remis au pape l’ouvrage qu’il avait codirigé aux Presses universitaires du Latran sur La Chiesa croata e il Concilio Vaticano II, 2011.

M. Franciscus VERELLEN, directeur de l’École française d’Extrême-Orient etmembre de l’AIBL, a participé le 8 mars 2011 au premier conseil d’administration du PRES HESAM (Pôle de recherche et d’enseignement supérieur « Hautes études-Sorbonne-Arts et métiers »). Coordinateur du programme PCRD7 « IDEAS », il a présidé le 23 mars le séminaire organisé par IDEAS (Integrating and Developing European Asian Studies) et la délégation de l’Union européenne à HongKong et Macao sur le thème : Un pays, deux systèmes : quels enjeux pour la religion à Hongkong et Macao ? Les 25-27 mars, il a participé à une visite de terrain au Centre Vietnam, organisée par IDEAS et proposée aux ambassadeurs des pays de l’Union européenne au Vietnam, suivie d’une table ronde sur La Longue Muraille de Quang Ngai-Bình Р?nh : politique, pauvreté et relations ethniques dans l’histoire d’une province centrale vietnamienne.

M. Pierre TOUBERT, membre de l’Académie, a participé, du 8 au 12 mars 2011, à un colloque organisé par l’Université de Paris-Sorbonne Abou Dhabi sur le thème de la confrontation des cultures. Il y a prononcé la conférence inaugurale intitulée : « Ce que l’Occident médiéval doit à l’islam ».

M. Jean-Charles BALTY, associé étranger de l’Académie, a fait à l’École française d’Athènes, le 9 mars 2011, une conférence sur « Mille ans d’hellénisation de la Syrie antique ».

MM. Olivier PICARD, membre de l’Académie, et Dominique Mulliez, directeur de l’École française d’Athènes et correspondant de l’AIBL, ont participé à Thessalonique, du 10 au 12 mars 2011, au colloque organisé par le musée archéologique et l’Université Aristote de cette ville sur les Travaux archéologiques en Macédoine et en Grèce du Nord en 2010, où une séance a été consacrée au 100e anniversaire des fouilles de l’École française d’Athènes à l’île de Thasos, qui ont été inaugurées par Charles PICARD, Charles Avezou et Adolphe Reinach. M. Olivier PICARD a fait une communication sur « Cent ans de découvertes de monnaies : monnaie entre économie et institutions » ; M. Dominique Mulliez a donné un exposé sur l’histoire des fouilles entreprises en 1911 sous la direction de Charles Picard.

Mme Cécile Morrisson, correspondant de l’AIBL, a participé les 12 et 13 mars 2011 à Oxford au symposium The Economy of the Western Mediterranean in the Seventh Century avec une communication intitulée : « Byzantine Africa in the seventh century : the evidence of coinage on the survival of its export economy ».

Le 15 mars 2011, sous l’égide du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de la Fondation Alexander von Humboldt, M. Jean-Pierre MAHÉ, Vice-Président de l’AIBL, a remis, au nom de l’Académie, l’un des cinq prix Gay-Lussac-Humboldt 2010 (d’un montant de 25.000 €) à M. Konrad Vössing. Professeur d’histoire ancienne à l’Université de Bonn, M. Konrad Vössing est le fondateur du Collège européen (Strasbourg, Bonn, Berne) rattaché, le 29 juillet 2010, à l’Université franco-allemande de Sarrebruck. Décerné chaque année depuis vingt-sept ans, le prix scientifique franco-allemand Gay LussacHumboldt récompense d’éminents scientifiques allemands et français ayant, d’une part, contribué par l’excellence de leurs travaux et la qualité de leur engagement au renforcement de la coopération scientifique franco-allemande et, d’autre part, faisant état de projets prometteurs pour l’avenir de cette coopération. Depuis 2009, l’Académie des Science et l’Institut de France apportent leur concours et assurent la sélection des lauréats allemands de ce prix. Le jury 2010 rassemblait autour de M. Guy LAVAL, Vice-Président délégué aux relations internationales de l’Académie des Sciences, cinq membres de l’Institut, dont le regretté André LARONDE, membre de l’AIBL.

M. Pierre Guichard, correspondant de l’AIBL, a donné le 15 mars 2011 une conférence à Oslo sur « La présence berbère en al Andalus », à l’invitation du Center for Afrikansk Kulturformindling.

M. Bernard POTTIER, membre de l’Académie, invité par l’Institut français Europe, Amérique latine, Océanie, Asie, présidé par Mme Brigitte Derenne, sous le patronage de M. Xavier de Villepin, sénateur honoraire, a présenté un exposé sur « Les écritures figuratives en Mésoamérique », le 16 mars 2011, à l’occasion de la conférence au Sénat de S. Exc. Carlos Alberto de Icaza González, ambassadeur du Mexique en France, sur « Mexique : quel avenir ? »

M. Jacques Verger, correspondant de l’AIBL, a participé, les 17 et 18 mars 2011, à Pau, au colloque « Les écoles de pensée du XIIe siècle et la littérature romane » organisé par les Universités de Pau et de Bordeaux III, avec une communication intitulée : « Saint Bernard et les laïcs ».

Le 17 mars 2011, M. Robert HALLEUX, associé étranger de l’AIBL, a présenté, salle académique de l’Université de Liège, une communication sur « Les mutations industrielles du bassin liégeois », prononcée dans le cadre du cycle de conférences organisé par l’Association des Historiens de l’Art et Archéologues de l’Université de Liège, Art&fact, sur le thème : Culture et Société.

M. Michael Jones, correspondant de l’AIBL, a participé les 17 et 18 mars 2011, à Orléans, au colloque Droit, écriture : construction de la souveraineté. Colloque international sur Philippe de Commynes, avec une communication intitulée : « The Reception of Philippe de Commynes’ Memoirs in Early Modern Britain ».

M. Pierre Gros, correspondant de l’Académie, a dirigé à l’Université de Lecce (Italie), les 24 et 25 mars 2011, trois sessions du séminaire d’archéologie consacrées respectivement à Vitruve et la tradition grecque, aux modes de constitution de l’identité romaine dans le domaine des arts plastiques et à la fortune du De architectura au début de la Renaissance.

Du 24 au 26 mars 2011, s’est tenu à l’Université de Metz un colloque international intitulé : « La logique du sens ; de la sémantique à la lexicographie ; débat critique autour des propositions de Robert Martin ». Ce colloque, placé sous l’égide de l’Académie et de la Société internationale de Linguistique romane, a été organisé par MM. Frédéric Duval, maître de conférences à l’Université de Metz, Georges Kleiber, professeur à l’Université de Strasbourg, et Jean-Marie Pierrel, professeur à l’Université de Nancy, directeur de l’ATILF (laboratoire d’Analyse et Traitement informatique de la Langue française). Après l’exposé liminaire de M. Robert MARTIN, membre de l’Académie, le programme a comporté 18 communications de linguistes français et étrangers (venus d’Allemagne, d’Angleterre, d’Autriche, de Belgique, du Canada, du Danemark, des États-Unis, de Pologne et de Suisse). Les Actes devraient paraître avant la fin de l’année dans la Collection « Recherches linguistiques » de l’Université de Metz, créée par Robert MARTIN en 1972, alors qu’il était lui-même professeur dans cette Université.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC