Accueil du site > Membres > Activités des membres et correspondants > Année 2006

Juin 2006

Le 1er juin, à Leyde, M. Franciscus Verellen, directeur de l’École française d’Extrême-Orient (EFEO) et correspondant de l’Académie, a participé à une réunion de l’European League of Non-Western Studies.

M. Claude NICOLET, membre de l’Académie, a assisté du 1er au 6 juin, au centre culturel international de Cerisy-la-Salle, à un Colloque organisé par l’Association française de Droit constitutionnel, l’Université de Caen et l’Institut d’Études politiques de Paris, sur le thème : « Normandie constitutionnelle ». Il a présidé une séance et présenté une communication : « Henri de Boulainvilliers et les institutions ».

À l’occasion du Colloque « Autour des La Trémoïlle et du chartrier de Thouars » (Thouars, 8-10 juin) qu’il a organisé avec Laurent Vissière, M. Philippe CONTAMINE, membre de l’Académie, a présenté une communication sur Louis, dixième duc de La Trémoïlle (1838-1911), qui réorganisa et enrichit le chartrier en question, en tira de nombreuses et superbes publications de documents, le mit libéralement à la disposition des érudits, fut un généreux mécène (au profit du Louvre, du musée de Versailles et de la Bibliothèque nationale) et fut élu membre libre de l’Académie en 1899. La conclusion du Colloque a été confiée à M. Yves-Marie Bercé, correspondant de l’Académie.

Du 12 au 17 juin, M. Franciscus Verellen, directeur de l’École française d’Extrême-Orient (EFEO) et correspondant de l’Académie a pris part au Colloque international « Between Eternity and Modernity : Daoism and its Reinventions in the 20th Century », organisé par l’EFEO et le Fairbank Center for East Asian Studies, à l’Université de Harvard (13-15 juin).

Le vendredi 16 juin à 17h30, salle Hugot de l’Institut, M. André VAUCHEZ, membre de l’Académie, et Mme Hélène Millet, directrice du Groupement de recherche SALVE (« Sources, acteurs et lieux de la vie religieuse à l’époque médiévale » ) ont présenté l’édition critique du Liber ostensor quod adesse festinant tempora de Jean de Roquetaillade (v. 1366), publiée par l’École française de Rome en novembre 2005 (« Sources et documents d’Histoire du Moyen Âge », 8 ). Durant la séance, présidée par M. Bernard GUENÉE, membre de l’Académie, sont intervenus Mme Nicole Bériou, professeur à l’Université de Lyon II, M. Jacques Chiffoleau, Directeur d’études à l’EHESS et M. Philippe CONTAMINE, membre de l’Académie.

« Peiresc et l’Italie », tel était le thème du colloque international organisé sous la direction de M. Marc FUMAROLI, de l’Académie française, membre de notre Académie et directeur de l’Institut européen d’Histoire de la République des Lettres à Naples, les 23 et 24 juin 2006. Après l’introduction prononcée par M. FUMAROLI, M. Henri Lavagne, correspondant de l’AIBL et directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études, a présenté une communication sur « Peiresc et la peinture romaine antique ».

M. Jean FAVIER, membre de l’Institut, a présidé le jury du Prix Marianne, le 16 juin 2006 à Metz. Comme président de la Commission française pour l’UNESCO, il a participé le 6 juin à la conférence des chaires de l’UNESCO, le 9 juin à celle des Écoles associées à l’UNESCO et le 22 juin, à Lyon, à la conférence internationale sur le nouveau métier d’enseignant dans l’Enseignement supérieur. Du 26 au 29 juin, à Athènes, il a pris part à la consultation du directeur général de l’UNESCO pour la préparation du programme biennal.

Invités à Rabat par l’Institut royal de la Culture amazighe (IRCAM), M. Lionel Galand, correspondant de l’Académie, et Mme Paulette Galand-Pernet, chercheur honoraire au CNRS, ont assisté, le 27 juin 2006, à une séance et à une réception organisées en reconnaissance des cinquante années qu’ils ont consacrées à l’étude de la langue et de la littérature berbères. Le recteur et le secrétaire général de l’IRCAM, la directrice du Centre de l’aménagement linguistique, le doyen de la Faculté des lettres étaient présents, ainsi que de nombreuses personnalités parmi lesquelles P. et L. Galand ont retrouvé avec d’anciens étudiants. Une réunion de travail a eu lieu le lendemain à l’Institut, qui a édité une plaquette bio-bibliographique à cette occasion. Au moment du cinquantenaire de son indépendance, le Maroc ne s’est pas montré oublieux du passé.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC