Accueil du site > Membres > Académiciens depuis 1663

OPPERT Jules

(1825 - O 1881 - 1905). Assyriologue.

Père de l’Assyriologie, Jules Oppert entra dans notre Académie en 1881 au fauteuil d’Auguste Mariette. Né à Hambourg en 1825, il fit son droit à Heidelberg et soutint en 1846 une thèse de doctorat sur Le droit criminel de l’Inde à l’Université de Kiel. Déjà naissait son penchant pour l’orientalisme qu’il cultiva ensuite en étudiant le sanscrit et l’arabe auprès des meilleurs maîtres allemands. En 1847 il publiait le premier ouvrage qui devait lui apporter une certaine notoriété  : La vocalisation de l’ancienne langue perse  ; ainsi était mené à son terme le déchiffrement de l’alphabet cunéiforme perse. C’est alors qu’il gagna la France ; il était juif et toute carrière universitaire lui était interdite en Allemagne. Il participa alors à l’expédition scientifique et artistique française en Mésopotamie et en Médie de 1851 et entreprit de fouiller l’antique site de Babylone (1852-1854) dont il tâcha d’éclaircir les lignes de force topographiques. Mais sa grande œuvre demeurera le déchiffrement de l’assyro-babylonien, troisième des écritures cunéiformes révélées par les inscriptions trilingues achéménides ; en 1859 il donnait son Déchiffrement des inscriptions cunéiformes, premier traité systématique en la matière et en 1866 ses Éléments de la grammaire assyrienne. Son goût pour la Bible devait aussi le conduire aux épineux problèmes de sa chronologie qu’il tenta sans succès de faire concorder avec celle des Chaldéens.



Découvrez les publications de l'Académie


imprimer

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC