Accueil du site > Membres > Académiciens depuis 1663

CARCOPINO Jérôme

(1881 - O 1930 - 1970). Historien de l’Antiquité romaine.

Normalien à 20 ans, reçu premier de l’agrégation d’histoire en 1904, puis membre de l’École française de Rome, Jérôme Carcopino s’impose dès l’âge de 25 ans dans la communauté scientifique à l’occasion de la découverte d’une nouvelle inscription colonaire relative à la politique agraire de l’empereur Hadrien (L’inscription d’Aïn-el-Djemala. Contribution à l’histoire des saltus africains et du colonat partiare, 1906). L’explorateur des Res romanae au sens le plus large du terme restera fidèle durant toute sa carrière à cette vocation particulière d’archéologue et surtout d’épigraphiste. On doit notamment à celle-ci La Basilique pythagoricienne de la Porte majeure (1926), monographie qui, par la richesse et la prodigieuse érudition de ses analyses, reste peut-être l’œuvre maîtresse de l’historien. Parmi de nombreux autres ouvrages importants, rappelons les études que J. Carcopino a consacrées à l’histoire politique de la république romaine finissante : Autour des Gracques (1928), Des Gracques à Sylla (1929), Sylla ou la monarchie manquée (1931), César (1936), ainsi que ses principaux travaux d’histoire religieuse consacrés au mysticisme païen et aux débuts du christianisme : Aspects mystiques de la Rome païenne (1941), Virgile et le mystère de la IVe Églogue (1930), Études d’histoire chrétienne (1953), De Pythagore aux Apôtres. Études sur la conversion du monde romain (1956).

La carrière universitaire de J. Carcopino se distingue par la linéarité remarquable de son déroulement : maître de conférences puis professeur à la Sorbonne de 1920 à 1945, il est directeur de l’École française de Rome de 1937 à 1940, puis, durant l’Occupation, assure la tâche difficile de directeur de l’École Normale Supérieure, abandonnée un temps pour les fonctions de secrétaire d’État à l’Éducation nationale (1941-1942). Incarcéré et traduit devant la Haute cour à la Libération, il bénéficiera d’un non-lieu pour services rendus à la Résistance et sera réhabilité en 1947.



Découvrez les publications de l'Académie


imprimer

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC