Accueil du site > Membres > Académiciens depuis 1663

DEMIÉVILLE Paul, Henri

Officier de la Légion d’honneur

(Lausanne, Suisse, le 13 septembre 1894 ; Paris, le 23 mars 1979)

Élu, le 27 avril 1951, membre ordinaire de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, au fauteuil de Louis HALPHEN.
Président pour 1959.



Spécialisation : ORIENTALISTE [sinologie, langue, littérature (en part. littérature populaire : manuscrits de Dunhuang), et philosophie chinoises, histoire des religions (bouddhisme), philologie bouddhique, histoire de l’art chinois (architecture, sculpture), archéologie et épigraphie].

Carrière : - 1914. Docteur en musicologie. - 1919. Diplômé de chinois à l’École nationale des Langues orientales vivantes. - 1920-1924. Membre de l’École française d’Extrême-Orient (Hanoï). - 1920-1922. Chargé de missions d’études en Indochine et en Chine. - 1924-1926. Chargé de cours à l’Université d’Amoy (Chine). - 1926-1930. Pensionnaire, puis directeur intérimaire de la Maison franco-japonaise à Tokyo. - 1931-1945. Professeur de chinois à l’École nationale des Langues orientales vivantes. - 1934. Chargé de cours de bouddhisme chinois à l’Institut des Hautes Études chinoises. - 1937-1938. Chargé de cours de bouddhisme japonais à la Sorbonne. - 1945-1956. Directeur d’études de philologie bouddhique à l’École pratique des Hautes Études, IVe section. - 1946-1964. Professeur de langue et littérature chinoises au Collège de France.

  • Membre de la Société asiatique (Paris) et de la School of Oriental and African Studies (Londres).
  • Membre du Conseil d’Administration du Centre d’études sinologiques de l’Université de Paris à Pékin.
  • Membre de la British Academy (Londres) et de l’Académie du Japon (Tokyo).
  • Docteur honoris causa des Universités de Louvain, Leyde et Rome.

Principales publications : - 1924. « Les versions chinoises du Milindapañha » (in Bulletin de l’École française d’Extrême-Orient). - 1925. « Un traité d’architecture chinoise : Le Ying-tsao-fa-che de Li Ming-tchong des Song » (ibid.). - 1925. « Notes d’archéologie chinoise : I. L’inscription de Yunkang ; II. Le Buddha de K’o-chan ; III. Les tombeaux des Song méridionaux » (ibid.). - 1925. « La musique chame au Japon » (in Études asiatiques). - 1929. « Sur l’authenticité de Ta-tch’eng-k’i-sin-louen » (in Bulletin de la Maison franco-japonaise). - 1932. « L’origine des sectes bouddhiques d’après Paramârtha » (in Mélanges chinois et bouddhiques, I). - 1935. The Twin Pagodas of Zayton. A Study of later Buddhist Sculpture in China (en collaboration avec G. Ecke). - 1952. « Les débuts de la littérature en chinois vulgaire » (in CRAI). - 1952. Le concile de Lhassa. Une controverse sur le quiétisme entre bouddhistes de l’Inde et de la Chine au VIIIe siècle de l’ère chrétienne. - 1953, 1974 (3ème. Matériaux pour l’enseignement élémentaire du chinois : écriture, transcription, langue parlée nationale. - 1972. Entretiens de Lin-tsi (traduction). - 1973. Choix d’études sinologues (1921-1970). - 1973. Choix d’études bouddhiques (1929-1970).

  • Rédacteur en chef du Hôbôgirin, Dictionnaire encyclopédique du bouddhisme d’après les sources chinoises et japonaises (depuis 1929).
  • Directeur de la revue T’oung Pao (1945-1975).
  • Mélanges de sinologie offerts à Monsieur Paul Demiéville…, I-II, Bibliothèque de l’Institut des Hautes Études chinoises, 1966-1974.

Biographie et bibliographie : - « Bibliographie 1920-1970 », par G. De Jong dans Paul Demiéville, Choix d’études sinologiques (1921-1970) et Choix d’études bouddhiques, Leyde, 1973. - « Éloge funèbre de M. Paul Demiéville », par J. Heurgon, CRAI, 1979, p. 140-142. - « Paul Demiéville 1894-1979 », par Y. Hervouet, Encyclopaedia Universalis, Universalia 1980, p. 543-544. - « Notice sur la vie et les travaux de M. Paul Demiéville », par J. Gernet, CRAI, 1986, p. 595-607. - « Paul Demiéville et les Langues’O », par Ch. Nguyen Tri, dans Célébration du bicentenaire de l’École des Langues orientales, Publications de l’Institut de France n° 1, 1995, p. 27-30. - « Demiéville, Paul », par A. Pino, dans Langues’O, 1795-1995. Deux siècles d’histoire de l’École des langues orientales, Paris, 1995, p. 293-294.



Découvrez les publications de l'Académie


imprimer

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC