Accueil du site > Membres > Académiciens depuis 1663

CUMONT Franz, Valérie, Marie

Officier de la Légion d’honneur

(Alost, Belgique, le 3 janvier 1868 ; Bruxelles, Belgique, le 20 août 1947)

Élu, le 13 juin 1913, associé étranger de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Photo : détail de la couverture du t. XXXVI des Mémoires de l’AIBL.

Spécialisation : HISTORIEN DE L’ANTIQUITÉ CLASSIQUE [histoire des religions (paganisme gréco-romain et en part. religions orientales à Rome : mithraïsme, manichéisme ; astrologie), philologie et littérature grecques (Julien l’Apostat), épigraphie grecque et latine (Pont, Arménie), archéologie (Pont, Arménie, Syrie : Doura-Europos), histoire de l’art funéraire romain (symbolisme), muséographie].

 

Carrière : - 1887. Docteur en philosophie et lettres. - 1890. Séjour à Athènes. - 1891. Séjour à Rome. - 1891-1892. Élève à l’École pratique des Hautes Études ; suit les cours du Collège de France. - 1892-1910. Chargé de cours, puis professeur (1896) de philologie classique à l’Université de Gand. - 1899-1912. Conservateur bénévole des Antiquités classiques, puis conservateur délégué (1901) aux musées royaux d’Art et d’Histoire de Bruxelles. - 1900. Mission épigraphique et archéologique en Asie Mineure. - 1907. Voyage en Syrie du Nord. - 1904. Correspondant étranger de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

 - Directeur (1922-1924), puis co-directeur, avec M. Rostovtzeff, des fouilles de Doura-Europos (1928-1936).

 - Fondateur de la Fondation Franz Cumont.

 - Membre du Deutsches Archäologisches Institut (Berlin) et de l’Österreichische Gesellschaft für Archäologie (Vienne).

 - Membre de l’Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-arts de Belgique (Bruxelles), de l’Accademia nazionale dei Lincei (Rome), de la Pontificia Accademia romana di Archeologia (Rome), de la British Academy (Londres), de l’Akademie der Wissenschaften zu Berlin, de l’Österreichische Akademie der Wissenschaften (Vienne), de l’Académie royale danoise des Sciences et Lettres (Copenhague) et de l’Académie royale néerlandaise des Arts et Sciences (Amsterdam).

 - Docteur honoris causa de la Sorbonne et des Universités de Bruxelles, Louvain, Oxford, Cambridge, Aberdeen et Dublin (Trinity College).

 - Grand-Croix dans l’Ordre de Léopold II (Belgique).

 

Principales publications : - 1887. Alexandre d’Abonotichos. Un épisode de l’histoire du paganisme au IIe siècle de notre ère (thèse de doctorat). - 1891. Philonis de aeternitate mundi edidit et prolegomenis instruxit. - 1894. Anecdota Bruxellensia. Chroniques byzantines du manuscrit 11.376. - 1896-1899. Textes et monuments figurés relatifs aux mystères de Mithra, 2 vol. - 1898, 19132. Musées royaux. Catalogue des sculptures et inscriptions antiques (monuments lapidaires). - 1898-1936. Catalogus codicum astrologorum graecorum, 17 vol. - 1898. Recherches sur la tradition manuscrite des lettres de l’empereur Julien (en collaboration avec J. Bidez). - 1900, 19133. Les Mystères de Mithra. - 1903-1909, 19342. Collection Raoul Warocqué. Catalogue des antiquités égyptiennes, grecques et romaines, 3 vol. - 1906. « Voyage d’exploration archéologique dans le Pont et la Petite Arménie » (en collaboration avec E. Cumont, in Studia pontica). - 1907, 19294. Les religions orientales dans le paganisme romain. - 1908-1912. Recherches sur le manichéisme. I, La cosmogonie manichéenne d’après Théodore bar Khôni. II, Extrait de la CXXIIIe homélie de Sévère d’Antioche. - 1910. « Recueil des inscriptions grecques et latines du Pont et de l’Arménie » (en collaboration avec J.-G.-C. Anderson et H. Grégoire, in Studia pontica). - 1910. « L’aigle funéraire des Syriens et l’apothéose des empereurs » (in Revue de l’Histoire des Religions). - 1912. Astrology and Religion among the Greeks and Romans. - 1914, 19192. « Comment la Belgique fut romanisée. Essai historique » (in Annales de la Société royale d’Archéologie de Bruxelles). - 1917. Études syriennes. - 1922, 19592. After Life in Roman Paganism. - 1922. Imperatoris Caesaris Flavii Claudii Juliani Epistulae, leges, poemata, fragmenta varia (en collaboration avec J. Bidez). - 1923. Les travaux archéologiques en Syrie de 1920 à 1922 (ouvrage collectif). - 1923. « Le sacrifice du tribun romain Térentus et les Palmyréniens à Doura » (in Mémoires de la Mission archéologique en Iran). - 1926. Fouilles de Doura-Europos. - 1932. L’Égypte des Astrologues. - 1936. « La plus ancienne légende de Saint Georges » (in Revue de l’Histoire des Religions). - 1938, 19732. Les mages hellénisés, Zoroastre, Ostanès et Hystape d’après la tradition grecque, 2 vol (en collaboration avec J. Bidez). - 1942. La stèle du Danseur d’Antibes et son décor végétal. Étude sur le symbolisme funéraire des plantes. - 1942, 19662. Recherches sur le symbolisme funéraire des Romains. - 1947. Lux Perpetua (œuvre posthume publiée par la marquise de Maillé et L. Canet). - 1975. « The Dura Mithraeum » (traduction en anglais et publication par E. D. Francis in Mithraic Studies, J. R. H. Hinnells éd., Proceedings of the First International Congress of Mithraic Studies ; posthume).

 - Collaboration à la Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft et au Dictionnaire des Antiquités grecques et romaines.

 - Mélanges Franz Cumont, Annuaire de l’Institut de Philologie et d’Histoire orientales et slaves 4, Bruxelles, 1936.

 - Hommages à Joseph Bidez et à Franz Cumont, Latomus 2, Bruxelles, 1949.

 

Biographie et bibliographie : - « Liste des publications de Franz Cumont », dans Mélanges Franz Cumont (op. cit.), 1936, p. vii-xxxi. - « Éloge funèbre de M. Franz Cumont », par E. Faral, CRAI, 1947, p. 529-535. - « Sur la tombe de Franz Cumont (1868-1947) », par W. Lameere, Alumni 17/3, 1947-1948, p. 99-158. - « Nécrologie de Franz Cumont », par R. Dussaud, Syria 26, 1949, p. 168-172. - In Memoria di Franz Cumont. Adunanza commemorativa della classe di Scienze morali, storiche e filologiche dell’Accademia Belgica, tenuta in Roma il 13 gennaio 1949, Rome, 1950. - « Le souvenir français de Franz Cumont », dans Annuaire de l’Académie royale de Belgique, 1967, p. 564-567. - « Notice sur Franz Cumont, Membre de l’Académie », par F. de Ruyt, Annuaire de l’Académie royale de Belgique 147, 1981, p. 99-114. - La correspondance scientifique de Franz Cumont conservée à l’Academia Belgica de Rome, par C. Bonnet, Institut historique belge de Rome, Études de Philologie, d’Archéologie et d’Histoire anciennes XXXV, Bruxelles-Rome, 1997 (notamment « La vie et l’œuvre de Franz Cumont », p. 1-67). Mongolus Syrio Salutem Optimam Dat. La correspondance entre Mikhaïl Rostovtzeff et Franz Cumont, par G. Bongard-Levine, C. Bonnet, Y. Litvinenko et A. Marcone, Mérmoires de l’AIBL XXXVI, 2007.

 



Découvrez les publications de l'Académie


imprimer

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC