Accueil du site > Fouilles archéologiques

Mission archéologique de Kition et Salamine (Chypre)



La mission archéologique, fondée par Jean Pouilloux en 1964, dirigée ensuite par Marguerite Yon (de 1972 à 2007), s’attache à l’étude de deux villes antiques situées sur la côte orientale de l’île de Chypre : Salamine et Kition.

À Salamine, les fouilles (interrompues par l’invasion de 1974) ont porté essentiellement sur le site de la ville. Elles ont mis au jour plusieurs monuments importants (sanctuaire et rempart de l’Âge du Fer, temple hellénistique, basilique paléochrétienne), et elles ont recueilli une masse de matériel, dont la publication constitue l’essentiel des seize volumes de la collection Salamine de Chypre parus à ce jour.

À Kition, les fouilles ont porté sur les sites de Bamboula et de Pervolia, parcelles libres de constructions dans la ville moderne de Larnaca. Sur le premier site, la mission a dégagé un sanctuaire, en usage du début de l’Âge du Fer au début de la période hellénistique (la publication de la fouille a paru en 2015 dans la série Kition-Bamboula, volume VI) et des rampes d’époque classique (Ve-IVe s. av. J.-C.) destinées à l’entretien de trières (navires de guerre). Sur le second site, on a exploré une nécropole en usage du VIIIe à la fin du IVe s. av. J.-C.

Par ailleurs, la mission a réalisé en collaboration avec le Département des Antiquités de Chypre un SIG (Système d’Information Géographique) qui enregistre et documente l’ensemble des découvertes archéologiques de Kition, notamment celles, pour la plupart inédites, effectuées par le service archéologique lors de fouilles d’urgence. Ce répertoire, qui permet de conserver et d’interroger de façon croisée une base de données riche d’une mine d’informations, offre un outil de gestion raisonnée du patrimoine et un outil de programmation de fouilles ciblées. Ces travaux sont menés par une équipe pluridisciplinaire qui associe archéologues, historiens, archéomètres, géomorphologues et géophysiciens.

Les objectifs fixés pour 2016 concernent à la fois la valorisation et la publication des fouilles anciennes, ainsi que le développement d’un nouveau programme de fouilles sur le site de Kition-Bamboula.
On poursuivra ainsi, en collaboration avec les services compétents de la Maison de l’Orient, la numérisation et la mise en ligne des archives primaires de la fouille de Salamine : les relevés et les plans, ainsi que les photographies de fouilles (négatifs et diapositives) seront traités cette année. On achèvera, par ailleurs, la publication des fouilles récentes dans les nécropoles de Kition (fouilles programmées de la mission française dans la nécropole de Pervolia, 2012-2014 ; fouilles d’urgence du Département des Antiquités de Chypre dans la nécropole de Tourapi, 2012). La remise du manuscrit est prévue à l’automne 2016.
Deux missions de terrain permettront de mener à terme le programme « La ville sous la ville », financé par l’Université Lyon2 et conduit en collaboration avec les laboratoires Archéorient et Métis. Ce programme vise à compléter, par des prospections géophysiques, le relevé du tracé du rempart de la ville au Bronze Récent et celui de l’implantation des tombes de l’Âge du Fer sur la parcelle de Pervolia.

Enfin, de nouvelles fouilles commenceront en octobre 2016 sur le site de Kition-Bamboula. Elles porteront sur l’habitat du premier Âge du Fer (XIe-Xe s. av. J.-C.), dont une portion avait été repérée lors d’un sondage effectué par la mission en 1976-1977. Le but est de mieux comprendre la chronologie et la topographie de cet habitat (en particulier sa relation stratigraphique avec le rempart auquel il paraît adossé), ainsi que sa nature. Trois campagnes sont programmées (2016-2018), suivies d’une publication rapide des résultats.

Dir. Sabine FOURRIER.
HiSoMA-UMR 5189. MOM. 7 rue Raulin. F-69365 Lyon Cedex 07
sabine.fourrier@mom.fr


Liens utiles


Liens complémentaires


Illustrations - Toutes photographies : crédits = Mission Kition-Salamine

  • Fig. 1. Fouille de Salamine, septembre 1968. Jean Pouilloux au bord du sondage.
  • Fig. 2. Fouille d’une tombe de la nécropole de Kition-Pervolia, octobre 2012. Nathalie Delhopital (archéo-anthropologue) au travail.
  • Fig. 3. Coupe géophysique sous une rue de Larnaca, perpendiculaire au tracé supposé du rempart, mars 2015 (Alexandre Rabot et Lionel Darras).



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC